Crise sociale : une altercation musclée entre forces de l'ordre et manifestants aux Abymes

social
Altercation abymes
©Jean-Marie Mavounzy
Ils avaient annoncé une journée morte. C'est finalement des manifestations de tension qui ont émaillé ce 20 janvier. Le collectif des organisations en lutte était mobilisé pour bloquer l'ensemble de l'archipel. La situation a dégénéré en fin de matinée aux Abymes.

Ambiance très tendue aux Abymes. La mobilisation du collectif des associations en lutte contre l'obligation vaccinale a pris des tournures de guérilla urbaine, ce jeudi 20 janvier.

Ce matin, des manifestants ont essayé de se diriger vers le centre commercial de Milenis où leur piquet de grève était installé mais des gendarmes les ont interceptés avant leur point d'arrivée. 

Gaby Clavier, porte-parole de l'UTS-UGTG

©Guadeloupe

Maïté M'Toumo, secrétaire générale de l'UGTG

©Guadeloupe

Faisant mine de rebrousser chemin, les manifestants se sont retrouvés à Vieux-Bourg un peu après 13h30. De leur côté, les forces de l'ordre sont arrivés du Morne Caruel et du Morne Vergain pour les inciter à reculer.

Une action qui a donné lieu à une altercation entre manifestants et forces de l'ordre où jets de projectiles, gaz lacrymogènes et barrages ont été légion. Acculés, les manifestants ont quitté lle bas du Morne Caruel pour passer devant la Cour Montbruno, puis le rond point Miquel et après avoir traversé l'avenue Légitimus, ils ont pris la direction du CHU. Toujours repoussés par les forces de l'ordre, ils se dirigent ensuite, comme la semaine précédente, sur le pont de Chauvel où ils occupent les deux voies de la rocade. C'est là où ils choisissent de résister aussi longtemps que possible à la charge des Forces de l'Ordre.

Altercation abymes
©Jean-Marie Mavounzy

Maïté M'Toumo, secrétaire générale de l'UGTG

©Guadeloupe

En fin de journée, la Préfecture signalait qu'un gendarme a été blessé par balle au cours de l'une des interventions opérées par les forces de l'ordre. 

Malgré ces altercations musclées, le collectif assure de rester mobilisé et de perpétuer le mouvement voire de l'amplifier dès la semaine prochaine.