Début de la campagne sucrière 2021 fixé au 4 mars pour Gardel

agriculture
Gardel

La campagne sucrière 2021 démarrera le 4 mars pour la Guadeloupe dite continentale… La date a été arrêtée ce vendredi par le Comité de liaison de la filière, qui a validé le volume de cannes prévisionnel, de 435 000 tonnes. Marie-Galante, elle, sera fixée le 23 février. 

Le Comité de liaison de la filière canne et sucre, qui regroupe tous les acteurs du secteur, s’est réuni ce vendredi 5 février, à la Chambre d’agriculture, à Baie-Mahault, pour préparer la campagne sucrière 2021. Le lancement a été fixé au 4 mars pour la Guadeloupe dite continentale… 

Plusieurs paramètres sont pris en compte pour arrêter une date de démarrage : l’état agronomique de la canne (croissance et maturation), celui des champs (accessibilité pour les récolteuses mécaniques) et également bien sûr l’avancement dans la préparation des opérateurs de coupe et de la sucrerie.

Un tas de cannes en légère hausse  

Après trois années de baisse, le volume de cannes devrait remonter légèrement, avec 435 000 tonnes attendues cette année au total pour les trois bassins de Grande-Terre et Basse-Terre, soit 6,4% de plus qu’en 2020. Cela restera donc une petite récolte, conséquence de la forte et longue sécheresse de l’an dernier, et d’une saison des pluies tardive. Ecoutez les précisions de Cyrille Mathieu, le président d’Iguacanne, l’Interprofession guadeloupéenne canne-sucre :

Cyrille Mathieu, président Iguacanne

 

« Gardel a annoncé que l’usine serait prête pour le 18 février, mais un consensus a été trouvé avec les planteurs et entreprises de coupe pour démarrer le 4 mars »

Cyrille Mathieu, président d'Iguacanne

 

Un outil de cuite neuf à Gardel

Côté industriel, la sucrerie Gardel au Moule a investi 5 millions d’euros pour améliorer l’outil pendant l’intercampagne, avec notamment un appareil neuf pour la cuite du jus. Les premiers essais de broyage ont été réalisés le 4 février. Mais l’usine attend la venue de spécialistes qui permettront de finaliser les réglages sur les appareils neufs. Leur déplacement en Guadeloupe est rendu compliqué par les mesures COVID. Cyrille Mathieu est aussi directeur du pôle canne à la SA Gardel :

Cyrille Mathieu, directeur du pôle canne à Gardel

 

Décision le 23 février pour Marie-Galante

S’agissant de Marie-Galante, la commission mixte de bassin se réunira le 23 février, pour évaluer le volume de canne et fixer la date de démarrage de la récolte. La direction de l’unité sucrière de Grand’Anse annonce que l’usine sera prête autour de la mi-mars… En 2020, l’usine avait traité un peu plus de 73 000 tonnes de canne.

Quant aux NAO (négociations annuelles obligatoires) de branche, les discussions se poursuivent entre les patrons des sucreries et distilleries et les syndicats d’ouvriers…