guadeloupe
info locale

Le département tire la sonnette d'alarme face au rabotage budgétaire pratiqué par le gouvernement

gouvernement
Le gouvernement d’Edouard Philippe a annoncé hier la reconduction du fonds d’urgence pour les départements sous tensions financières pour leur permettre d'assurer le versement d'allocations de solidarité. Mais ce fonds passe de 200 à 100 millions d’euros. 100 millions que devront se partager les 19 départements jugés en difficulté par le Gouvernement. 
Un fonds divisé par 2, des prestations sociales qui ne cessent d’augmenter, des allocataires toujours plus nombreux, mais aussi,  la réduction du financement par l’Etat des manuels scolaires, pour la présidente du département Josette Borel Lincertin c'est une série de mauvaises nouvelles qui nécessitent un rappel à l'adresse du gouvernement. Pour elle ces 100 millions de moins sont un coup de rabot supplémentaire alors que les difficultés sociales des Guadeloupéens grandissent et que la collectivité départementale doit faire face à un accroissement des allocations sociales.