Des barrages sur tous les grands axes de la Guadeloupe : le collectif des socio-professionnels veut se faire entendre

social
bARRAGES 4

C'est un réveil très particulier pour les Guadeloupéens. Un peu partout sur les routes de l'archipel, des barrages ont été formés empêchant toute circulation. La traduction concrète de l'état d'esprit d'un bon nombre de socio-professionnels face au manque de perspectives dans leurs activités.

Ils s'étaient déjà fait entendre en fin d'année puis au début de la nouvelle année. Regroupés au sein d'un collectif au centre duquel le BTP est en force, renforcé d'ailleurs par les transporteurs, le collectif des socio-professionnels de Guadeloupe a donc décidé de frapper fort, ce mercredi 24 février 2021.

Certes, des promesses et des engagements avaient été pris lors de leurs précédents mouvements mais la crise sanitaire n'évoluant pas favorablement, les perspectives restent sombres.
Pire, beaucoup d'entre eux sont désormais confrontés aux paiements des charges sociales, et autres pressions fiscales, malgré des engagements de compensation qu'ils ne voient pas.

Jean-Yves Ramassamy collectif des socio-professionnels de la Guadeloupe

Jean-Yves Ramassamy

Etranglés de partout, ils ont donc décidé de se faire entendre "une fois pour toutes". Circuler en Guadeloupe sera particulièrement difficile et ceci, sans qu'on ne sache pour l'heure, ni l'ampleur exacte du mouvement, ni même les arguments qui pourraient permettre de le lever.

Les principaux axes obstrués :

Gourbeyre, giratoire de Valkaners, RN1, et Rivière Sens, RD6, dans les deux sens.
Capesterre Belle-Eau, giratoire de la Kassaverie et Pont de Sainte-Marie, RN1, dans les deux sens.
Baie-Mahault, Jarry, Voie Verte RD32, giratoire de Moudong, RN10 et Voie Principale RD24, dans les deux sens.
Sainte-Rose, Pont de la Boucan, RN2, dans les deux sens.
Morne-à-L'Eau, giratoire de Berlette, RN5, dans les deux sens.
Le Gosier, giratoire de Grande Ravine, RN4, dans les deux sens.

Barrages du 24 février 2021 2
Barrage Jarry 24/02/2021
©Jean-Marie Mavounzy
Barrage Capesterre 24/02/2021
Le pont de Sainte-Marie, à Capesterre Belle-Eau, barré. ©DR
Barrage au Gosier 24/02/2021
Barrage érigé à Saint-Félix au Gosier ©Ludovic Gaydu

 

Une sous-préfète à la relance pour la Guadeloupe et la Martinique

Pour l'heure, la réponse concrète de l'Etat est la nomination ce mardi d'une sous-préfète à la relance. Odile Nacibide a été nommée par décret et aura  pour mission auprès des préfets de Guadeloupe et de Martinique, de mettre en place les conditions de la relance aporès la crise sanitaire et d'en atténuer les freins.

Mesures nominatives Odile Nacibide

Rien ne dit que, pour l'heure, cette réponse sera de nature à calmer les craintes et la colère des socio-professionnels de Guadeloupe, bien décidés à prendre position un peu partout et surtout, à garder ces positions.

Moudong ce mercredi matin
Moudong ce mercredi matin

 

Les principaux axes obstrués :

GOURBEYRE, giratoire de Valkaners, RN1, et Rivière Sens, RD6, dans les deux sens.
CAPESTERRE B-E, giratoire de la Kassaverie et Pont de Sainte-Marie, RN1, dans les deux sens.
BAIE-MAHAULT, Jarry, Voie Verte RD32, giratoire de Moudong, RN10 et Voie Principale RD24, dans les deux sens.
SAINTE-ROSE, Pont de la Boucan, RN2, dans les deux sens.
MORNE A L'EAU, giratoire de Berlette, RN5, dans les deux sens.
LE GOSIER, giratoire de Grande Ravine, RN4, dans les deux sens.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live