Des entreprises de transports scolaires refusent d'être écartées par la Région

transports
Transports scolaires en grève 1
©J-M. Mavounzy

Depuis 5h, pas de transports scolaires en plusieurs endroits de l’archipel. Certaines entreprises, dont la SA Pajamandy, qui assuraient le service jusqu’ici sont en colère. Elles auraient été écartées de plusieurs marchés, par la collectivité régionale, selon elles,  pour des questions de tarifs.

Thomas Pajamandy, comme plusieurs de ses confrères, ne décolèrent pas. Ils ont appris que la Région les a écartés de plusieurs marchés sur lesquels ils étaient positionnés. Une décision justifiée par la Collectivité pour des raisons de tarifs trop élevés. Mais une décision que les entreprises écartées n'admettent pas.

Thomas Pajamandy, PDG de la SA Pajamandy

Thomas Pajamandy, PDG de la SA Pajamandy

Un recours a été déposé mais toujours pas de décision. Sollicitées pour reprendre cette mission durant un mois en attendant les nouveaux bénéficiaires, elles ont préféré ne pas s’engager.

Thomas Pajamandy, PDG de la SA Pajamandy

Thomas Pajamandy, PDG de la SA Pajamandy

Ary Chalus s'est entretenu en fin de matinée avec le collectif. Il a été décidé l'organisation d'une réunion mercredi matin à 10 h en présence de Jean Bardail, le président de la commission transport de la Région. Mais d'ores et déjà, la direction régionale des transports de la Région a tenu a répondre point pour point aux critiques du collectif des transporteurs.

Une réaction qui a suscité la colère du collectif de transporteurs. Il a décidé de ne pas honorer l'invitation du président de Région en n'allant pas au rendez-vous de mercredi. 

Transports scolaires en grève 2
©J-M. Mavounzy

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live