Des femmes à l'honneur pour le 15 août

femme
Elles étaient intellectuelles, chef d’entreprise, ouvrière femme du quotidien qui savaient mettre en exergue le mot entraine pour construire, transmettre et partager
Elles étaient intellectuelles, chef d’entreprise, ouvrière femme du quotidien qui savaient mettre en exergue le mot entraine pour construire, transmettre et partager ©Daniel Quérin
Un 15 août pour 15 femmes. Celles qui ont marqué l'histoire de la Guadeloupe et ont choisi de partir en ce jour symbolique. Un hommage leur a été rendu ce lundi au marché de Pointe-à-Pitre.

Depuis plusieurs années, l’association Nou a yo fait du 15 août une journée des femmes. Celles qui ont fait et d’autres qui font encore pour le meilleur du pays. 15 août, 15 femmes cette année avec une autre encore bien vivante qui assure la transmission. Me Ginette Courbain, ancienne avocate aujourd’hui à la retraite, est la marraine de cette journée.

Me Ginette Courbain, marraine de cette journée

©Guadeloupe

Et pour l’association, il s’agit de l’accomplissement d’un devoir.

Servais Vilovar, président de l'association Nou a Yo

©Guadeloupe

Elles étaient intellectuelles, chef d’entreprise, ouvrière femme du quotidien qui savaient mettre en exergue le mot entraine pour construire, transmettre et partager. Des inspirations qui motivent ce groupe de notre époque et qui valorisent les plantes selon la tradition du bay coco pou savon.

Claudia Palmier, responsable du groupe Troc du jardin 971

©Guadeloupe

Man Adeline, Prudence, Violetta, Man Jeanne et les autres, des éléments clés de la Guadeloupe. Elles ont laissé un héritage matériel ou pas qui fait encore sens.

Servais Vilovar, président de l'association Nou a Yo

©Guadeloupe

Nou a yo fait encore vivre la mémoire de ses pionnières. Entre plantes, nourriture et échanges humains, Toutes semblent nous parler encore et encore.