Des ordures à ramasser sans argent pour payer un tel service

social
Ordures région Guadeloupe
©Th. Philippe
Grand Sud Caraïbes recherche des garanties financières pour honorer ses dettes à la société Nicollin Antilles. Les salariés de cette entreprise de ramassage des ordures ménagères sont à nouveau en grève. Ce mardi, les entrées de la Préfecture et de la Région ont été obstruées avec des ordures
 
Depuis ce lundi 19 ocotobre, les salariés grévistes de la société Nicollin Antilles affiliés à la CGTG ont repris leur grève, alors qu’elle avait été suspendue il y a quelques jours.
En cause l’incapacité de la Communauté d’agglomération Grand Sud Caraïbes d’honorer ses dettes et arriérés vis-à-vis de cette entreprise de collecte des ordures ménagères. Une ardoise de plus de 15 millions d’euros, ce qui met à mal l’avenir de cette entreprise.
Hier, des ordures ont été déversées devant les mairies de Bouillante et de Gourbeyre, et des blocages ont eu lieu. Et ce mardi, c'est devant les entrées de la Région et de la Préfecture qu'elles ont été déversées. 
Ordures Préfecture

Un plan a été présenté vendredi mais le président de l’EPCI n’y croit pas lui-même. La communauté n’a pas les garanties suffisantes. Thierry Abelli cherche des solutions pour déterminer un vrai plan d’apurement et aujourd’hui il se tourne vers l’Etat.
©guadeloupe
VOIR AUSSI :
©guadeloupe
Les Outre-mer en continu
Accéder au live