Discrète, mais non moins importante, fête des pères

Une main rassurante que celle d'un père (illustration)
Bonne fête à tous les papas ! Malgré le manque de tapage publicitaire, comparativement aux moyens déployés pour la fête des mères, les pères sont dignement fêtés, ce dimanche. En terme de célébration, ils sont semble-t-il moins bien lotis que les mamans, mais qu’elle est l'importance d’une fête quand tous les jours on reçoit l’amour de ses enfants !

Poèmes, objets fabriqués soi-même, présents achetés dans le commerce... nombreux sont les enfants qui se feront un plaisir d’offrir un cadeau à leur papa, à commencer par beaucoup d’amour !

Mais force est de constater que, contrairement au jour de la fête des mères, célébrée il y a deux semaines, ce dimanche 18 juin 2023 est plus calme.
La fête des pères, programmée généralement le troisième dimanche du mois de juin, est souvent éclipsée par la fête des mères, dont la date est fixée peu avant. L’effervescence liée à ce rendez-vous semble être en baisse, dans les magasins de Guadeloupe ; peu de publicité en comparaison au précédent événement, pas de stands de fleurs sur le bord des routes, une discrétion qui interpelle...

Faut-il penser que les pères pèsent moins au sein du foyer ? Non. Les études, quant à leur rôle également crucial dans l’éducation, ne manquent pas.

Peut-être que, pour certains, elle est plus symbolique que mercantile. Sa création est, en tout cas, plus récente.
En effet, les "maters" sont honorées depuis l’Antiquité, sous forme de rituelle.
En revanche, l’hommage aux "paters" serait né d’une idée émise par le directeur commercial d’une société bretonne. En 1950, Marcel Quercia (c’est son nom) décide de mettre en place une stratégie pour augmenter ses ventes de briquet à gaz, en juin, une période creuse. C’est ainsi qu’une journée consacrée aux pères est lancée, à l’instar de celle dédiée aux mères ; l’occasion de faire la promotion du produit, présenté comme un cadeau potentiel.
L’opération sera reconduite les années suivantes jusqu’à l’officialisation de la fête des pères par l’Etat en 1952.