La disparition du France-Antilles, coup dur également pour les petites librairies

social
Librairie "Pages et images" Pointe-à-Pitre
Librairie "Pages et images" à Pointe-à-Pitre ©Pascal Pétrine
Après 56 ans d'existence, le seul quotidien de nos départements, Guadeloupe, Martinique et Guyane, a été mis en liquidation judiciaire. Une catastrophe pour les 235 salariés et un coup dur pour de petits libraires, qui distribuaient le journal depuis de nombreuses années. 
La dernière édition du France-Antilles est parue le samedi 1er février dernier. Après 56 années d'existence (en Martinique et 55 ans chez nous) et une présence dans tous les kiosques et librairies du département, le seul quotidien des Antilles-Guyane a disparu. 
Une liquidation qui laisse sans emploi 235 salariés, mais qui représente un manque à gagner pour de petits libraires, qui distribuaient le journal depuis de nombreuses années. 
 

Les petites librairies, dommages collatéraux de la disparition du France-Antilles 

Depuis la décision du tribunal de commerce de Fort-de-France et la pose des scellés, le 6 février dernier, officiellement le quotidien n’existe plus…
Une disparition qui vient gonfler un peu plus le nombre de demandeurs d’emploi en 2020 et qui n’est pas sans conséquences sur les librairies dans le département, particulièrement pour les petites enseignes. Le journal représentait un produit d’appel important en termes de chiffre d’affaire, mais aussi en terme de lien social…
Alex Bripar-Cornette, gérante de la librairie "Pages et images" distribuait le quotidien depuis 40 ans. Pour elle, l’impact, émotionnel mais aussi financier, est bien visible. C'est une page qui se tourne pour Alex, mais également pour ses fidèles clients.
Alex Bripar-Cornette
©Pascal Pétrine

Alex Bripar-Cornette


Pour tous, la disparition du France-Antilles sonne comme la fin d'une époque. Un sentiment partagé, constaté par Pascal Pétrine à Pointe-à-Pitre et à Capesterre Belle-Eau : 

L'impact de la disparition du France-Antilles pour les librairies


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live