publicité

Un homme soupçonné de radicalisation interpellé en Guadeloupe

Un dijahiste présumé a été interpellé ce matin aux Abymes… L’homme était recherché depuis de longues semaines par les autorités. Il est soupçonné d’implication dans des projets terroristes.

© Sylvain SZEWCZYK
© Sylvain SZEWCZYK
  • Olivier Lancien
  • Publié le , mis à jour le
Grosse opération ce vendredi (15 juin) matin à Grand Camp aux Abymes. Le GIPN et les policiers de la sureté départementale ont interpellé un homme recherché par la police au niveau national.
L’individu a été interpellé et placé en détention provisoire au centre pénitentiaire de Baie-Mahault. Il serait impliqué dans plusieurs dossiers de droit commun, mais aussi de radicalisation djihadiste. 

Il se cachait à Grand Camp

L’homme, un français ayant une double nationalité, a été interpellé ce vendredi matin au saut du lit par le groupement d’intervention de la police nationale, le GIPN, et les policiers de la sureté départementale. Les faits se sont passés aux Capitaines à Grand Camp, aux Abymes. L’individu se cachait dans un squat, dans l'un des appartements vides de ces bâtiments en cours de désamiantage.
Selon nos éléments, il était recherché pour plusieurs délits de droit commun dans l’Hexagone, notamment des recels et des vols de véhicules. Et condamné par défaut, il y a quelques semaines, dans le sud de la France.

L'homme est fiché S

Des alertes du renseignement français ont permis aux policiers de Guadeloupe de le cibler et de l’interpeler. L’homme est aussi soupçonné de s’être radicalisé. Nous avons eu confirmation que parmi tous les dossiers qui le concerne, il y en a un, ouvert pour ces faits.
Nous serions en présence d’un homme soupçonné de djhiadisme venu se terrer en Guadeloupe. Un fiché S dont plusieurs éléments du dossier laisseraient penser qu’il était en lien avec certains milieux de Trinidad et Tobago. Un pays qui lutte désormais contre des djihadistes en lien direct avec l’Etat Islamique. 1 529 100 566

Sur le même thème

  • police

    Alain Célini a été tué

    Parti, il y a plus de deux semaines, chez sa locataire, redevable de 15 000 € de loyer, Alain Célini n’avait plus donné signe de vie depuis le 9 novembre. Durant l'enquête, 3 individus ont été placées en garde à vue, dont la locataire… Ils ont avoué avoir tué le sexagénaire. 

     

  • police

    Le SIAEAG perquisitionné

    Série de perquisition depuis ce mardi matin, au SIAEAG... Les policiers de la brigade financière de DIPJ, la brigade interrégionale de la police judiciaire cherchent à savoir ce qui a été fait de l'argent des abonnés, destinés à l'entretien du réseau d'eau, suite à plusieurs plaintes déposées.
     

  • police

    Entraînement plus vrai que nature pour le GIPN

    Le groupe d'intervention de la police nationale, le GIPN était en exercice ce matin dans les bâtiments à l'abandon de Chanzy, à Pointe-à-Pitre. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play