Un homme soupçonné de radicalisation interpellé en Guadeloupe

sécurité
GIPN
©Sylvain SZEWCZYK
Un dijahiste présumé a été interpellé ce matin aux Abymes… L’homme était recherché depuis de longues semaines par les autorités. Il est soupçonné d’implication dans des projets terroristes.
Grosse opération ce vendredi (15 juin) matin à Grand Camp aux Abymes. Le GIPN et les policiers de la sureté départementale ont interpellé un homme recherché par la police au niveau national.
L’individu a été interpellé et placé en détention provisoire au centre pénitentiaire de Baie-Mahault. Il serait impliqué dans plusieurs dossiers de droit commun, mais aussi de radicalisation djihadiste. 

Il se cachait à Grand Camp

L’homme, un français ayant une double nationalité, a été interpellé ce vendredi matin au saut du lit par le groupement d’intervention de la police nationale, le GIPN, et les policiers de la sureté départementale. Les faits se sont passés aux Capitaines à Grand Camp, aux Abymes. L’individu se cachait dans un squat, dans l'un des appartements vides de ces bâtiments en cours de désamiantage.
Selon nos éléments, il était recherché pour plusieurs délits de droit commun dans l’Hexagone, notamment des recels et des vols de véhicules. Et condamné par défaut, il y a quelques semaines, dans le sud de la France.

L'homme est fiché S

Des alertes du renseignement français ont permis aux policiers de Guadeloupe de le cibler et de l’interpeler. L’homme est aussi soupçonné de s’être radicalisé. Nous avons eu confirmation que parmi tous les dossiers qui le concerne, il y en a un, ouvert pour ces faits.
Nous serions en présence d’un homme soupçonné de djhiadisme venu se terrer en Guadeloupe. Un fiché S dont plusieurs éléments du dossier laisseraient penser qu’il était en lien avec certains milieux de Trinidad et Tobago. Un pays qui lutte désormais contre des djihadistes en lien direct avec l’Etat Islamique.