publicité

Dopage dans le cyclisme : L'USL se défend, le Rayon d'Argent se désolidarise

L'information a été révélée hier... Une sombre affaire de dopage qui vient entâcher le cyclisme guadeloupéen. 3 coureurs bien connus ont été contrôlés positifs à l'EPO lors du dernier tour de la Guadeloupe. Les présidents des deux formations dans lesquelles évoluent les coureurs réagissent.

Sur la RN1 © catherine le pelletier
© catherine le pelletier Sur la RN1
  • Par François-Joseph Ousselin
  • Publié le

L'USL s'explique

Après les révélations impliquant deux de ses coureurs, le Président de l'USL, Jean-Marc Mathurine défend Flober Pena Pena. Il ne s'explique pas ces résultats. 
Regardez le reportage d'Ori Menel et Paul Labéca.
PAD COMITE CYCLISTE : SUITE DOPAGE CYCLISTES


Le Rayon d'Argent se désolidarise de Bernal

Dans un communiqué, Thierry Massembo, le vice-Président du Rayon d'Argent tient à défendre son équipe. "Il n'y a pas de système de dopage organisé au sein de notre équipe" affirme t-il. Avant de poursuivre en se désolidarisant clairement de Daniel Bernal, qui est licencié au club, "Il s'est glissé dans l'équipe un tricheur. C'est un coureur en fin de carrière. Nous avons donné une chance à ce père de famille, il est en train d'entacher l'équipe. C'est carrément stupide". 
Pour le dirigeant du RDA, les cyclistes doivent prendre conscience des "graves conséquences sur la vie personnelle des fautifs mais aussi dans la vie du club". 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play