Eau agricole : polémique autour des travaux de réparation

consommation
Les carottes, les salades et les concombres font grise mine sur cette parcelle
Les carottes, les salades et les concombres font grise mine sur cette parcelle. ©Mickaël Bastide
Une situation intenable. Les agriculteurs du Moule sont privés d’eau agricole depuis près d’une semaine. En cause, une fuite sur le réseau difficile à réparer.

Les carottes, les salades et les concombres font grise mine sur cette parcelle, à Sergent-Alleaume, au Moule. Son propriétaire se désespère de voir ses revenus se dessécher sans qu'il ne puisse rien y faire. L'eau fait défaut dans les canalisations et la situation semble bloquée.

Robert Mausse, agriculteur

©Guadeloupe

Au demeurant, une simple casse sur le réseau. Le problème vient de l'endroit où se situe la panne et les conditions de mises en œuvre des travaux.

Pierre Porlon, adjoint au maire du Moule chargé de l'urbanisme et de l'aménagement

©Guadeloupe

La proposition de Karuker'O, gestionnaire du réseau pour le Conseil départemental, est donc de casser le mur. La reconstruction est soumise, en revanche, à conditions administratives lesquelles, le propriétaire l'ignore, et n'est donc pas enclin à donner son accord.

Mais on demande juste réparation après avoir cassé le mur, ce qui est tout à fait normal et c'est là que ça coince. Pour le moment, il n'y a pas d'accord, ils veulent pas prendre en compte les réparations qu'il y aura à faire après.

Randy Anoumantou, fils du propriétaire du mur

Un imbroglio qui serait sur le point de se résoudre si l'entreprise Karuker'O et M. Anoumantou arrivent à se mettre d'accord.

J'ai très bon espoir que ça débouche sur quelque chose de positif dès aujourd'hui, ce qui nous permettra de faire les travaux dès demain matin. Nous, encore une fois, on est tout à fait disposés à appliquer la procédure habituelle en passant éventuellement par la détérioration de certains ouvrages privés. Et à l'issue des travaux, constat d'huissier, déclaration sinistre à l'assurance et remise en état. 

François Graffin, directeur adjoint Karuker'O

Un compromis aurait été trouvé entre Karuker'O et le riverain. Les travaux de réparation de la canalisation devraient débuter aujourd'hui.