Ecouter les Outre-mer - Guadeloupe - Le gwoup a po "Mas La 1ère"

carnaval

Mas La 1ère - samedi 23 janvier 2021

Samedi matin dans le jardin de Guadeloupe La 1ère : les membres du groupe carnavalesque "Mas La 1ère", principalement composé de salariés de la station régionale, se retrouvent après une année de pause, pour un moment musical. D'emblée chacun retrouve ses marques, pour le plaisir des oreilles !

Cette année 2021, la Guadeloupe sera privée de carnaval, dans la forme habituelle que revêt cet évènement phare du calendrier de l'archipel.
En effet, dans l'actuel contexte de crise sanitaire, liée à la Covid-19, il est impossible d'envisager d'organiser les traditionnels défilés hebdomadaires, dans les différentes communes ; des rendez-vous auxquels se pressent systématiquement des milliers de passionnés, carnavaliers et spectateurs, dans les rues, du 1er dimanche du mois de janvier jusqu'aux jours gras (dimanche, lundi et mardi gras, puis mercredi des cendres).

La préfecture a, tout de même, autorisé les membres des groupes carnavalesques (Groupes à caisses claires, Ti-mas et Gwoup a po) à organiser des réunions, entraînements et répétitions, dans leurs locaux, en l'absence de public. Le nombre de personnes présentes est limité à 50.

C'est ainsi que "Mas La 1ère" a organisé sa première rencontre de l'année, un week-end de janvier.

Mas 1ère - samedi 23 janvier 2021
©Sabine Michel

 

"Mas La 1ère", 4 ans de mas

"Mas La 1ère" est ce que l'on nomme un "gwoup a po" ; les instruments qu'utilisent ses formations sont des percussions traditionnelles, faites de fût de bois sur lesquels sont tendues des peaux de cabris.

Ce groupe est né, en 2017, de la volonté de Laura Séné (journaliste, responsable d'éditions, présidente du CSE), Frédéric Soundourayen (ingénieur son) et Jérôme Boécasse (journaliste, responsable d'édition et chef d'orchestre de Mas La 1ère), de réunir, dans une seule entité, des carnavaliers venus de plusieurs groupes de Guadeloupe, dont les salariés de la station régionale du groupe France Télévisions.
Les expériences des uns et des autres, personnels et sympathisants, se sont ainsi conjuguées.

Dès lors, les sorties (des "déboulés") se sont enchaînés, lors de grands rendez-vous, en nocturne, ou encore avec les enfants.

La symbiose a été totale, vu le succès remporté ; "Mas La 1ère" s'est même vu décerner deux prix de musique, notamment à "B-Mao Mi Mas", l'évènement carnavalesque organisé annuellement par la ville de Baie-Mahault.

La musique de "Mas La 1ère"

La musique des "gwoup à po" est basée sur deux bases rythmiques : le "Sen Jan" de la région pointoise et le "Gwo Siwo" de la région basse-terrienne.
"Mas La 1ère" joue sur les deux tableaux !

Voici les instruments que vous entendez, dans le sonore ci-dessus :

  • La conque de lambi et les claves, piment de la musique ;
  • Les tambours-chant, pour la mélodie (se joue avec deux baguettes) ;
  • Les contrebasses, pour le rythme (se joue avec une baguette) ;
  • Le tambour basse est le métronome (se joue avec une baguette) ;
  • Il existe aussi le tambour-solo, "bwa fouyé", le marqueur ;
  • Sans oublier les calebasses, ou chacha, pour accompagner le tout.

Nous vous mettons au défi de ne pas esquisser quelques pas de danse !
Bonne écoute !

Mas 1ère - samedi 23 janvier 2021
©Sabine Michel
Mas 1ère - samedi 23 janvier 2021
©Sabine Michel
Mas 1ère - samedi 23 janvier 2021
©Sabine Michel