guadeloupe
info locale

L'église de Morne-à-l'Eau sélectionnée au Loto du patrimoine

patrimoine
Eglise de Morne-à-l'Eau
©bienvenue.gp
L'église de Morne-à-l'Eau fait partie des 18 premiers monuments historiques sélectionnés pour recevoir une aide à la restauration dans le cadre du prochain Loto du patrimoine. 4 autres sites ultramarins sont également retenus. 
Les 18 premiers sites qui bénéficieront de la manne du Loto du patrimoine ont été dévoilés ce dimanche matin. Le Loto du patrimoine est un jeu de Loto créé par la Française des jeux. Le but est de récolter des fonds qui seront versés à la Fondation du patrimoine pour assurer l'entretien de monuments considérés comme étant en danger, qu'il s'agisse de monuments historiques ou non. Les sites jugés prioritaires sont sélectionnés en concertation entre les services du ministère de la culture et de la Fondation du patrimoine.
 

5 édifices ultramarins retenus

Avec un carton de grattage spécial outre-mer pour représenter les cinq monuments sélectionnés dans nos régions : l’église de Morne-à-l’Eau en Guadeloupe, le relais Barcarel à Saint-Laurent du Maroni en Guyane, les façades des maisons de la ville de Saint-Pierre en Martinique, les temples tamouls du quartier des Casernes à Saint-Pierre et du Gol à Saint-Louis, à la Réunion. Et enfin le phare de l’île aux marins à Saint-Pierre-et-Miquelon.
En 2018 l’opération avait rapporté 22 millions d’euros pour la restauration de 269 monuments en péril. Cent autres monuments seront dévoilés d’ici le moins de juin prochain. 

Un édifice signé Ali Tur

L’église paroissiale Saint-André est un ouvrage identitaire et emblématique de l’architecte Ali Tur (1889-1977). Il l’a construite en 1930 après la destruction de la précédente église par un cyclone (septembre 1928). Ali Tur dirigea les travaux de reconstruction des édifices gouvernementaux ainsi que de nombreux édifices communaux.
C’est ainsi qu’entre 1930 et 1936, Ali Tur et son agence réalisèrent cent vingt édifices dont cinq églises. Il opta pour une mise en oeuvre en béton, matériau peu employé jusque-là et qui en se généralisant marqua le déclin des constructions en bois.
L’église domine le parvis sur lequel ouvre le presbytère, lui aussi dessiné par Ali Tur. Elle adopte un plan basilical dont l’imposant vaisseau central atteint 13 m de haut et est éclairé par de grandes baies verticales, favorisant la bonne ventilation de l’édifice et créant des jeux de lumières. Les baies étaient autrefois fermées par des lames verticales qui créaient des contrastes de lumière.
L’emploi de claustras moulés en béton pour fermer les murs de la tribune et le plafond de la nef répond au même parti et permet des effets de clair-obscur.
L'église Saint-André de Morne à l'Eau
L'église Saint-André de Morne à l'Eau ©Fondation du patrimoine
Les travaux permettront le démontage et le remontage du clocher en béton, qui est en mauvais état et ne répond plus aux normes sismiques. Ce projet permettra de rendre la nef à nouveau accessible.

Le tirage du Super Loto aura lieu le 14 juillet 2019 et en septembre 2019, en plus des tickets à gratter au prix de 15 euros, des tickets moins chers seront mis en vente au prix de 3 euros.

VOIR AUSSI :
 
©guadeloupe
Publicité