guadeloupe
info locale

Elections municipales : Claude Barfleur renonce à la mairie et rejoint Jacques Bangou

élections
Claude Barfleur
©Facebook Claude Barfleur
Emotion vive sur l’échiquier politique de Pointe-à-Pitre, depuis l’annonce, hier, de Claude Barfleur, le leader du Mouvement pour un Grand Pointe-à-Pitre, de rejoindre Jacques Bangou, l’ancien maire. Une situation qui divise encore plus l’opposition pointoise. 
A la surprise générale, Claude Barfleur, candidat à la mairie de Pointe-à-Pitre renonce et rejoint Jacques Bangou, l'ancien maire de la ville. Dès hier soir, à la sortie de la lettre ouverte de Claude Barfleur, l’incompréhension se lisait dans les commentaires sur les réseaux sociaux et notamment sur les piges, ces posts WhatsApp.
 

Une alliance avec son ancien opposant

L’incompréhension, parce que Claude Barfleur, ancien socialiste, leader du MGP, le mouvement pour un Grand Pointe-à-Pitre, désormais ancien candidat n’a eu de cesse durant ces derniers mois de pourfendre la politique de ce même Jacques Bangou.
Dans sa lettre ouverte aux Pointois, cette alliance avec le leader du PPDG, est expliquée par l’échec des discussions avec les oppositions.
Des discussions étaient pourtant bien entamées depuis plusieurs semaines notamment avec Harry Durimel, le leader de Oxygène. Nous avons pu consulter le projet d’accord entre le Rev Guadeloupe et le MGP. Claude Barfleur réclamait 10 postes de conseillers municipaux, dont 3 adjoints au maire et 3 postes de conseillers communautaires. Nous ne connaissons pas les termes de son accord avec Jacques Bangou.
 

Le candidat Bangou multiplie les alliances

Le candidat Jacques Bangou a lui aussi réagi. Il se félicite de cette alliance. L’ancien maire avance toutes les alliances déjà conclues sous son nom, le PSG, le PS Caraïbes écologie les Verts, et Ensemble Pou La Pwent…
Si les choses se compliquent pour les opposants, cela ne préjuge en rien le résultat final.

Il y a aussi en compétition : Marcel Sigiscar, Tania Galvani, Marie-Eugène Trobo-Thomaseau et Loïc Martol.