Les élus de Grand-Bourg renoncent à leurs indemnités de mandat pour aider à redresser les finances de la commune

politique
Elus Grand-Bourg
©Ville de Grand-Bourg
La municipalité de Grand-Bourg renonce à ses indemnités de mandat. Les élus de la majorité seront bénévoles durant les 3 prochaines années, pour soulager les finances de la commune. 
C'est une situation rarement, voire jamais, observée en Guadeloupe. Les élus de la majorité de la commune de Grand-Bourg de Marie-Galante ont décidé de renoncer à leurs indemnités de mandat durant les trois prochaines années. La commune connaît de graves difficultés financière. Les conseillers vont donc, comme tous les administrés, faire des efforts et des sacrifices. 
 

Objectif : redresser les comptes de la commune

C'est un geste fort qu'a voulu adresser la nouvelle municipalité de Grand-Bourg, à ses administrés.

"Compte tenu de la situation financière de la commune de Grand-Bourg, il convient de tout mettre en oeuvre pour redresser les finances communales sans pour autant augmenter  les contributions indirectes,déjà élevées. En conséquence, madame le Maire a proposé une mesure exceptionnelle de solidarité municipale, en fixant à zéro l'indeminité perçue par elle-même et par les autres membres du Conseil municipal"

indique le compte-rendu de séance du Conseil municipal du vendredi 26 juin.

En renonçant à cette rémunération, les élus entendent ainsi montrer aux habitants qu'ils sont prêts à oeuvrer pour résorber les difficultés de la commune. 
 

Une économie d'1 million d'euros annoncée d'ici 2024

Interrogée par Pascal Pétrine, Maryse Etzol, maire de Grand-Bourg, a réaffirmé son intention de redresser les comptes de la ville. "Nous nous donnons jusqu'à l'horizon 2024 pour se faire"

Le compte-rendu de séance du Conseil municipal de Grand-Bourg du vendredi 26 juin :
Les Outre-mer en continu
Accéder au live