En cas d'activité intense du volcan La Soufrière de Saint-Vincent, des cendres pourraient atteindre la Guadeloupe et la Martinique

catastrophes naturelles
Cendres Saint-Vincent
©UWI Seismic Research Centre

Selon Météo France, le risque de transport de cendres vers la Guadeloupe et la Martinique dépendra de l’intensité de l’activité volcanique de La Soufrière de Saint-Vincent. Sans commune mesure avec les retombées de cendres importantes observées sur l'île et à la Barbade.

Météo-France et l'Observatoire volcanologique et sismologique de Guadeloupe suivent de près l'évolution des nuages de cendres associés à l'éruption du volcan de la Soufrière de Saint Vincent. Les experts estiment que les îles avoisinantes pourraient également être touchées par les cendres. 

Les Antilles françaises épargnées... Pour l'instant...

Depuis l'éruption et la première explosion du volcan vincentais, l'île est recouverte d'un épais manteau de cendres.

L'île de Saint vincent sous les cendres
L'île de Saint vincent sous les cendres. ©UWISeismic

Des panaches qui ont également atteint l'île voisine de la Barbade, à l'est.
Selon Météo France, la plus grande partie des nuages de cendres émises par la Soufrière de Saint-Vincent est propulsée en haute altitude où règnent actuellement des vents d'ouest bien établis, vents qui propulsent donc les particules vers l’est de l'île.
Pour les prochains jours, il n’est pas prévu de rotation de ces vents, ce qui permet d’épargner les départements des Antilles françaises d’un impact important.
Ainsi, aujourd'hui et demain (mardi 13 avril), la situation est peu propice à des remontées significatives de cendres sur la Guadeloupe et la Martinique.

Même si on ne peut pas exclure que quelques dépôts soient possibles si les éruptions se renforcent, les pluies bien présentes de la Barbade à la Martinique aujourd'hui vont aussi contribuer à limiter le risque.

Météo France


L'intensité de l'activité volcanique étroitement surveillée dans les prochains jours 

Tout repose désormais sur l'activité du volcan. Il y a déjà plusieurs explosions qui ont intensifié les nuages de cendres... Mercredi et jeudi, les vents dans cette tranche de l'atmosphère deviennent plus établis au secteur sud. Le risque de transport de cendres vers la Martinique et la Guadeloupe sera renforcé en fonction de l’intensité de l’activité volcanique qui sera alors observée.

Toutefois, les dépôts resteront limités et la situation sera loin d’être comparable avec celle vécue à Saint-Vincent ou à la Barbade ces derniers jours.