Entre incendie de radar, accident mortel, fusillade et agressions, nuit mouvementée pour les sapeurs-pompiers

violence
Pompiers
Les sapeurs-pompiers du SDIS 971 ont été à pied d'oeuvre, dans la nuit de samedi 5 au dimanche 6 décembre. Un nouveau décès est à déplorer sur les routes du département. Un motard de 35 ans. 
Si certaines nuits sont plutôt calmes, la nuit du 5 au 6 décembre ne l'a définitivement pas été pour les pompiers de Guadeloupe.

Un peu avant une heure du matin, à 00h47, c'est un nouvel incendie de radar qui a nécessité l'intervention des pompiers. Après ceux de Dalicat à la limite Baie-Mahault/Lamentin, de Labrousse au Gosier, de Deshaies, c'est celui de Perrin, aux Abymes, fraîchement installé qui a été la proie des flammes, cette nuit. Un nouvel incendie maîtrisé par six sapeurs-pompiers. La police nationale était également sur place. Plusieurs enquêtes ont été ouvertes pour dégradation de biens publics. 

Un incendie puis une collision impliquant un véhicule léger et une moto, vers 3h03, à l'avenue des Pères dominicains, à Rivières des pères, à Basse-Terre, indique le SDIS.
Le motard de 35 ans n'a malheureusement pas survécu au choc, malgré les soins administrés par les médecins du SMUR.
Parmi les trois occupants de la voiture, deux blessés légers, une femme de 19 ans et un homme de 23 ans, ont été transportés au entre hospitalier du chef-lieu. Le dernier passager a été laissé sur place.

Dans le même temps, à quelques kilomètres de là, à Baillif, à 3h05, une agression est signalée au Chemin des Tamariniers. Un homme de 31 ans a été atteint à la tête et à la face. Des blessures graves qui n'ont pas engagé son pronostic vital. La victime a également été transportée au CHBT. 

C'est ensuite à Sainte-Anne, vers 4h16, que les pompiers sont intervenus pour une lésion par arme blanche. Un homme de 29 ans atteint à l'abdomen, retrouvé à l'impasse La Coulée, à Masselas. Immédiatement pris en charge par les secours, la victime a été médialisée par les médecins du SMUR, son pronostic vital étant engagé. Elle a ensuite été conduite au Centre hospitalier universitaire de Pointe-à-Pitre/Abymes. 

Seize minutes plus tard, l'alerte est donnée au SDIS pour une fusillade à Petit-Pérou, aux Abymes. Une situation critique qui a nécessité un point de transit entre les secours et les forces de l'ordre, afin que les pompiers puissent atteindre les lieux, en toute sécurité. Deux blessés graves de 40 ans environ, ont été retrouvés, rue des Bégonias. L'un était en arrêt cardio-repiratoire, l'autre conscient, atteint à l'épaule. Un attroupement s'est rapidement formé sur les lieux. D'où l'imposant dispositif de police mis en place, qui a permis une extraction rapide des victimes et un transport urgent du convoi au CHU. 

Enfin, au petit matin, à 5h11, un homme de 27 ans a été atteint au cou et aux membres supérieurs, par arme blanche, à Cocoyer, à Morne-à-l'Eau. Pris en charge par les sapeurs-pompiers et le SMUR, il a été transporté au CHU.