Entrée en vigueur du "pass culture", pour les jeunes de 18 ans

culture
Librairie
©Olivier Duflo

Le "pass culture", pour tous les jeunes de 18 ans, est entré en vigueur en cette fin de semaine. Il est doté de 300 euros ; somme qui peut être dépensée pour l’acquisition de biens culturels. Dès janvier 2022, ce dispositif sera étendu aux plus jeunes.

C’était une promesse de campagne du candidat Macron, lors de la dernière Présidentielle et c’est désormais une réalité : le président de la République a annoncé, durant la semaine, l'entrée en vigueur du "pass culture", pour tous les jeunes de 18 ans, en France, y compris en Outre-mer.

Celui-ci est doté de la somme 300 euros, que les bénéficiaires peuvent utiliser pour l'achat de biens culturels (livres, visites de musées, séances de cinéma, spectacles, concerts, jeux vidéo, cours de musique, etc.).

Il concerne pour le moment les jeunes de 18 ans mais dès janvier 2022, le pass sera étendu aux plus jeunes.

De quoi soulager le budget des familles

Ils sont 800.000 jeunes âgés de 18 ans, à pouvoir se faire plaisir, grâce au "pass culture" instauré par Emmanuel Macron. Ce nouvel outil dédié à la culture, comme son nom l'indique, est accessible via une application pour smartphone. Il suffit de s’inscrire pour y avoir droit :

De quoi soulager le portefeuille des jeunes adultes et de leurs familles.
Nous avons demandé à quelques-uns ce qu'ils pensent de ce dispositif :

©Marie-Lyne Plaisir et Olivier Duflo - Guadeloupe La 1ère

Dans quelques mois, le "pass culture" sera  étendu aux élèves de 4ème, jusqu’à leurs 18 ans.

Encourager les jeunes à se tourner vers la culture

Le dispositif avait déjà été expérimenté dans 14 départements de l’Hexagone.

Aujourd'hui, le "pass culture", un peu dans la lignée du "pass sport" mis en place il y a quelques années, va donc ouvrir les portes de la création culturelle, aux jeunes, qu’ils aient envie de prendre des cours ou de s’intéresser à des domaines différents du secteur culturel.

C'est désormais aux acteurs culturels de faire découvrir leurs offres. Or, pour l'heure, en Guadeloupe, ils ne sont pas nombreux à être partenaires. Ce qui est normal, pour un dispositif lancé le 21 mai 2021.

Anaïs Racheté, libraire à Baie-Mahault ne voit que des avantages à une telle initiative, d'autant qu'elle voit peu les jeunes de 18 ans, plutôt tournés vers les outils numériques. 

Je dois avouer que je vois un peu moins les 18 ans. Je les ai de 4 à 16 ans, quand ils viennent avec leurs parents. Et j'ai tendance à les revoir un peu plus tard, plutôt à partir de 27/30ans. 

Anaïs Racheté, libraire à Baie-Mahault

©Marie-Lyne Plaisir et Olivier Duflo - Guadeloupe La 1ère

Deux objectifs ont été fixés, via ce pass :

  • démocratiser la culture et en faciliter l’accès aux plus jeunes ;
  • relancer le secteur qui, depuis le début l’épidémie de Covid-19, souffre cruellement.

Le "pass culture" est aussi l’occasion de soutenir les plateformes françaises de distribution de biens culturels. Il n’est, en effet, pas valable pour les commandes sur Amazon, ou encore Netflix.

Les jeunes ont ainsi 24 mois, pour utiliser ce pass. D’ici là, on l’espère, un retour à la normale devrait leur permettre de plonger dans ce bain culturel.