Esclavage : un site permet de retracer le montant des indemnités perçu par les anciens propriétaires d'esclaves

histoire
images esclavage

Une équipe de chercheurs du CNRS a publié une base de données permettant de révéler le nom des bénéficiaires des indemnisations décidées par la IIe République à la suite de l’abolition de l’esclavage de 1848 et de connaître le montant des indemnités qu’ils ont touché.

Cent cinquante-trois ans après l’abolition définitive de l’esclavage en France, le 27 avril 1848, une équipe de chercheurs du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) a mis en ligne, vendredi 7 mai, une base de données détaillant les indemnités versées par l’Etat français aux propriétaires d’esclaves

Des informations qui permettent de mieux comprendre la société esclavagiste de l’époque et de retracer l’origine d’investissements qui ont donné naissance à des dynasties entrepreneuriales ou des entreprises qui existent encore aujourd’hui.

10 000 propriétaires d’esclaves indemnisés

Contrairement aux idées reçues, les 10 000 propriétaires d’esclaves qui ont reçu, à partir de 1849, des indemnités de 126 millions de francs or n’étaient pas tous des colons blancs. Cette base de données remet en cause l'idée que l'on se fait du propriétaire d'esclaves dans l'imaginaire collectif. 

On retrouve parmi les propriétaires d’esclaves indemnisés, une proportion de "personnes libres de couleurs". C'est cette page méconnue des abolitions que Myriam Cottias, chercheuse au CNRS a voulu mettre en lumière au micro de Pierre Lacombe. 

Les précisions de Myriam Cottias au micro de Pierre Lacombe

Cette base de données consultable par le public, fruit d’un travail de deux ans sur des milliers d’archives, pourraient relancer le débat sur les réparations.