Exploitants agricoles : l’heure du recensement

agriculture
RA 2020
L'équipe de gestionnaires du service statistique de la DAAF, avec les enquêteurs référents. ©J. Champion
Entre octobre 2020 et avril 2021, toutes les exploitations agricoles font l’objet d’un recensement, organisé par le ministère de l’Agriculture. Cette opération, qui a lieu tous les dix ans, permet d’avoir une image précise de l’agriculture française et de chaque région.
Il a lieu tous les dix ans dans tous les Etats-membres de l’Union Européenne… Le recensement agricole 2020 se déroule officiellement entre le 1er octobre 2020 et le 30 avril 2021. En Guadeloupe, l’opération va démarrer concrètement vers le 12 octobre et inclura aussi les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. 
Cette vaste enquête statistique, obligatoire, concerne tous les chefs d’exploitation (ils étaient près de 8 000 dans l’archipel guadeloupéen selon le dernier recensement en 2010). Les données recueillies permettront d’obtenir une photographie précise et actualisée de notre agriculture. Une source d’informations essentielle pour guider les politiques publiques relatives à ce secteur économique, mais aussi pour tous les acteurs en lien avec l’activité agricole (porteurs de projet, chercheurs…).


Un questionnaire de 34 pages

La DAAF de Guadeloupe (Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt) a recruté et formé une quarantaine d’enquêteurs pour réaliser ce recensement, dont six enquêteurs référents, déjà expérimentés, qui vont tutorer les novices sur le terrain. Contrairement à l’Hexagone, où les enquêtes se font désormais essentiellement par internet ; dans les DOM, la collecte des données aura lieu lors d’entretiens en face-à-face, sur les exploitations. Chaque exploitant (ou ex-exploitant) sera contacté par un enquêteur, afin de fixer un rendez-vous pour cet entretien, dont la durée moyenne est d’environ une heure. Les données sont saisies directement sur ordinateur. 
Questionnaire RA Dom
Le recensement dans les DOM s'effectue à partir d'un questionnaire spécifique, adapté aux productions locales. ©J. Champion


Le questionnaire, spécifique aux Départements d’outre-mers, comporte 34 pages, et balaie un champ très large, sur tous les aspects de rapportant à la structure de l’exploitation : forme juridique, âge de l’exploitant, surfaces, productions végétales et animales, diversification (agro-transformation, activité touristique…), main d’oeuvre, mode de commercialisation des produits agricoles, labels de qualité ou environnementale…
 

Premiers résultats fin 2021

« Chacun de vous compte ; on compte sur vous ». C’est le slogan du ministère de l’Agriculture, pour lancer le recensement agricole 2020. Les informations recueillies par les enquêteurs mandatés restent confidentielles et utilisées uniquement à des fins statistiques. Après la collecte des données, qui va donc durer près de sept mois, viendra la phase de synthèse et d’analyse. Les premiers résultats seront connus d’ici un an, à la fin de l’année 2021.



 

 
A retenir du recensement 2010

Le recensement général agricole existe depuis 1980. Il en est donc à sa 5ème édition. En Guadeloupe, le dernier recensement, en 2010, a montré une baisse de 35 % du nombre d’exploitations agricoles en dix ans  : 7 852 en 2010, contre 12 099 en 2000 ; et une baisse de 31% de la SAU (surface agricole utilisée) : 31 774 hectares en 2010, contre 41 662 ha en 2000. La population agricole active totale (chefs d’exploitation et main d’oeuvre) est passée de 35 523 à 24 141 personnes en dix ans. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live