Explosions à Beyrouth : la communauté libanaise de Guadeloupe sous le choc

monde
Explosions Beyrouth
©FranceInfo
Au moins 113 personnes sont décédées et plus de 4000 blessées, selon le bilan dressé mercedi après-midi par les autorités libanaises. Les explosions survenues à Beyrouth ont secoué la communauté libanaise de la Guadeloupe.
Le bilan continue de s'alourdir, à Beyrouth. Selon celui communiqué hier (mercredi 5 août) dans l'après-midi, les deux énormes explosions survenues dans le port de Beyrouth mardi 4 août, ont fait au moins 113 morts, 4 000 ont été blessées, des dizaines de personnes sont portées disparues.

Selon le gouverneur de la ville, 300 000 personnes sont sans domicile. Un bilan matériel très lourd avec des dommages estimés à 3 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros). La moitié de la ville est dévastée. 

En Guadeloupe, la communauté libanaise est sous le choc. Voici quelques réactions recueillies par Marie-Lyne Plaisir et Ludovic Gaydu.
 
©Guadeloupe La 1ère
©Guadeloupe La 1ère

Les explosions, provoquées par un incendie, se sont produites dans un stock de plus de 2 700 tonnes de nitrate d’ammonium, un sel blanc et inodore utilisé comme base de nombreux engrais azoté.

Le reportage complet de Marie-Line Plaisir et Ludovic Gaydu

 
 

Emotion dans la classe politique

Les élus de la Guadeloupe ont également exprimé leur émotion.

 

Les images d’horreur et de désolation témoignent de la violence de ces explosions 

Josette Borel Lincertin - Présidente du Conseil départemental


Josette Borel-Lincertin  exprime sa solidarité à l’égard du peuple libanais et adresse aux Libanaises et Libanais de Guadeloupe ses pensées fraternelles, en espérant qu’ils auront très vite des nouvelles rassurantes de leurs proches.

Réaction également du sénateur socialiste Victorin Lurel. Ary Chalus, le président de Région exprime sa tristesse aux Guadeloupéens originaires du Liban.
 

Face au drame qui touche actuellement Beyrouth, Ary Chalus exprime sa profonde tristesse aux Guadeloupéens originaires du Liban. C’est aussi la Guadeloupe qui est meurtrie à travers ce drame tant les libanais de Guadeloupe ont participé au développement économique et culturel de notre pays depuis leur arrivée en 1870. Nous sommes riches de nos communautés, de nos origines et de nos cultures.

Ary Chalus, président du Conseil régional




 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live