Fin de l'occupation des locaux de la Région par le Collectif

social
Fin de l'occupation de la Région
©R. Defrance
Malgré la détermination affichée après une nuit passée à la Région, les manifestants du Collectif ont donc décidé de se retirer non sans prendre date dés à présent pour un meeting mardi prochain et une autre action d'envergure jeudi.

Il est 12h30. Les militants qui avaient pris place dans l'hémicycle de la Région s'en vont. Après un peu plus de 24 heures d'occupation, ils ont décidé de quitter les lieux en attendant de prochaines actions.

©Guadeloupe

Durant la matinée, ils ont mis à profit le site et le lieu dévolu à des débats et des discussions pour faire ce qu'ils appellent "une plénière populaire". Elles est l'occasion pour plusieurs personnels de la santé, suspendus en raison de l'obligation vaccinale, de témoigner sur leur situation et sur les difficultés qu'ils traversent.
Une manière de rappeler à tous que les raisons de leur mobilisation restent bien d'actualité.

Pour autant, ils choisissent d'évacuer les lieux, probablement pour permettre justement à ces personnes de se retrouver en famille en une telle date et de ne pas subir de fracture familiale en raison de la mobilisation. Mais les arguments sont bien là et le Collectif compte bien les rappeler à tout moment.
Elie Domota, porte-parole du Collectif 

©Guadeloupe

Voir aussi : le reportage d'Eddy Golabkan et Rémi Defrance
 

©Guadeloupe

Quant au Président de Région, dans un courrier adressé au LKP et publié au cours de la soirée, il a tenu à rappeler ses engagements et sa disponibilité pour amorcer sans délai une sortie de crise.

Courrier du Président de Région au LKP

Voir aussi : 

©Guadeloupe

D'ores et déjà, le Collectif prévoit de réunir ses militants dés mardi et de se manifester à nouveau jeudi prochain au cours d'une action de la même envergure que l'occupation du Conseil Régional