Fin du mouvement de grève au SIAEAG. Un mouvement qui ne restera pas sans lendemain...judiciaire

social
Négociations au SIAEAG
©E. Stimpfling
Ferdy Louisy, président du SIAEAG et le secrétaire général du syndicat UNSA ont paraphé un relevé de décision. Après plus de deux heures d’échanges, les parties ont convenu d’une suspension de la grève, assortie d’une reprise du service. L'eau devrait donc revenir progressivement dans les robinets

En clair, la production va reprendre et la distribution devrait être à nouveau effective mais de manière progressive pour l’ensemble des usagers et clients. Comptez 24  heures pour un retour à la normale.

Michel Letapin Secrétaire général de l'UNSA et Steeve Courta usinier de Deshauteurs
 

Le syndicat a obtenu pleine satisfaction sur le financement du plan de départs volontaires. Un plan cofinancé par le Conseil regional et par le Département, à hauteur de 550 000 euros auxquels se sont ajoutés 350 000 euros payés par  Eau d'Excellence, la régie de Cap Excellence.
25 agents sont concernés par ce plan. Pour autant, l’UNSA a indiqué qu’elle serait particulièrement vigilante sur les conditions de transfert des autres agents du SIAEAG vers le futur Syndicat mixte ouvert. Un SMO qui doit être créé à la date du 1er septembre prochain.

Ferdy Louisy, président du SIAEAG
 


Une rencontre est prévue demain après-midi avec Alexandre Rochatte le préfet.

La crise est donc terminée, après 3 jours de coupure d’eau. 

Une action judicaire en perspective 

Pour autant, les nombreuses conséquences de ce mouvement, notamment dans les établissements de santé, pourraient générer une action judiciaire dilligentée, par le Parquet de Pointe-à-Pître.
Le procureur de la République Patrick Desjardins a fait savoir que :

Suite au mouvement de grève qui a occasionné ces derniers jours d'importantes coupures d'eau dans une partie du département de la Guadeloupe, et qui a gravement affecté le fonctionnement de certains établissements hospitaliers, le procureur de la République de Pointe-à-Pitre informe qu'une enquête a été ouverte ce jour du chef de mise en danger de la vie d'autrui et a été confiée à la brigade des recherches de la compagnie de gendarmerie de Pointe-à-Pitre.

Communiqué du Procureur de la République

 

Voir aussi : En proie aux craintes pour leur avenir les salariés du SIAEAG ferment les robinets