Finalement la fronde annoncée au conseil municipal du Gosier n'a pas eu lieu

politique
Cédric Cornet
©Eric Stimpfling
Le conseil municipal du Gosier de ce 27 août 2021 a été bien plus tranquille que prévu. Le maire, Cédric Cornet, devrait y affronter une large franche de sa majorité. Mais la stratégie de l'apaisement a fonctionné et le conseil municipal bénévole est bel et bien aboli.

Après le coup de chaud du conseil municipal du 5 août dernier, où il a été mis à mal par une large frange de sa majorité, qui avait demandé le retrait de ses délégations et la rupture du contrat de son directeur de cabinet, on pouvait s’attendre à ce que le maire du Gosier, lors du conseil municipal de ce 27 août 2021, subissent encore quelques coups de semonce et que les frondeurs lui maintiennent la tête sous l’eau.

Mais il n’en a rien été, Cédric Cornet respire un peu mieux les embruns de la mer du Gosier. Manifestement, le groupe des frondeurs s’est disloqué, certains ont même brillé par leur absence préférant donner procuration. Sans doute n’ont-ils pas osé affronter le maire. Quasiment tous les points à l’ordre du jour, 22 au total, ont été adoptés, y compris l’un des points essentiels, au départ de la mini-révolution, la question des indemnités des élus avec rétroactivité.

Ainsi, tous les membres du conseil municipal recevront des indemnités, 650 euros pour les adjoints, 536 pour les autres membres de la majorité, et 233 euros pour les membres de l’opposition.

Cédric Cornet lui, réfléchit pour savoir s’il renonce ou pas à ses indemnités de maire.  Le 22ème point à l’ordre du jour qui concernait le retrait de ses délégations, a été ajourné.

Réaction de Cédric Cornet