Fo pa'w kaché vyolans ou ka viv an fanmi'aw

société
"Vyolans an famni"
"Vyolans an famni" 2 ©B. Pansiot-Villon
C'est pour libérer la parole que les associations Guadav et Forces se sont associées pour organiser ce vendredi une conférence sur le thème des violences intrafamiliales. Une manière de mettre en lumière ces faits de violences trop souvent vécus en silence, mais aussi pour que chacun sache quoi faire face à de tels actes
©Guadeloupe

Sur la scène de la salle René Elie, aux Abymes des professionnels initient le public présent aux réactions qu'il faut adopter lorsqu'on est victime de violence chez soi et singulièrement aux violences verbales.
C'est que, malgré les grandes révélations médiatisées et malgré des campagnes pour inciter les victimes à dénoncer leurs agresseurs et parlant de ce qu'elles vivent, la loi du silence règne encore et les agresseurs agissent sans crainte. 

©Guadeloupe

Pourtant, les possibilités de recours existent. Béatrice Germain est intervenante sociale. Elle intervient aussi bien pour l'association Guadav France Victimes que pour le Commissariat de Police de Pointe-à-Pître-Abymes.

Et c'est pour que chacun connaisse ses droits et sache la réaction à avoir face à ses violences domestiques que l'association Guadav n'a de cesse de se mobiliser.  partout en Guadeloupe. Mais souvent, le public manque à l'appel malgré les initiatives comme celle de ce vendredi. 
Les organisations comptent d'ailleurs sur les médias pour que l'action soit connue au-delà des murs où elle a été mise en scène. 

©Guadeloupe

Initié par la Bibliothèque de Chazeau en partenariat avec les services de la Direction des Politiques sociales et de l'insertion de Cap Excellence, cette manifestation "Vyolans an famni" animée par des professionnels et des associations telles Guadav et Forces devrait avoir des suites dans les autres quartiers de la Communauté d'agglomération.