Des fruits et légumes difficiles à écouler

agriculture
Cartons fruits et légumes
L'hypermarché de Baie-Mahault propose, avec Iguaflhor, des cartons de 8 kilos de fruits et légumes, pour 10€. ©R. Maléty
Avec l’arrêt du tourisme, la fermeture des restaurants et des cantines, la demande en fruits et légumes sur le marché local a chuté. Les maraîchers se retrouvent en surproduction, alors que la clientèle des grandes surfaces boude les produits frais.
Contrairement à certaines denrées importées, les fruits et  légumes frais produits en Guadeloupe ne risquent pas de connaître une pénurie. Au contraire. Les maraîchers sont en pleine saison de récolte. Mais dans le contexte actuel, ils ont du mal à écouler toute leur production. 
Il y a le cas particulier du melon, qui, faute de fret aérien, ne peut plus être exporté vers l’Hexagone, et se retrouve donc en surplus sur le marché local. Mais cette situation de surproduction vaut aussi pour les autres cultures, avec des produits souvent difficiles à écouler via les circuits habituels. 
 

Une offre bien supérieure à la demande

Certes, la réouverture, le mercredi et le samedi, du marché de Gourde-Liane à Baie-Mahault (le seul marché de gros pour toute la Guadeloupe) permet aux agriculteurs qui le fréquentent d’approvisionner à nouveau les grossistes, primeurs et autres revendeurs. Mais la fermeture de la plupart des marchés de détail dans les communes, l’arrêt de l’activité touristique, la fermeture des restaurants et des établissements scolaires, entraînent une baisse globale de la demande en fruits et légumes frais. 


Des cartons de fruits et légumes vendus à prix coûtant

Les coopératives maraîchères, qui livrent habituellement aux cantines et à la grande distribution, ont dû mettre en place des systèmes de vente directe aux particuliers. D’autant que le confinement a modifié les habitudes des clients des grandes surfaces. Les consommateurs, qui s’y rendent moins souvent, effectuent des réserves en aliments non périssables et délaissent les produits frais. C’est pourquoi Iguaflhor, l’Interprofession guadeloupéenne des fruits, légumes et horticulture, qui regroupe les SICA maraîchères et la grande distribution, propose, à l’hypermarché de Baie-Mahault, des cartons pré-remplis de fruits et légumes, vendus à prix coûtant. 
 
©guadeloupe



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live