publicité

Les gardiens de prison ne veulent pas du retour de Henry Reagan à Fond Sarail

Les surveillants pénitentiaires dénoncent le retour à Fond Sarail du dangereux criminel, Henry Reagan, évadé en juillet dernier de la prison. Ce Sainte-Lucien, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, doit être de nouveau jugé. En attendant, il est à nouveau incarcéré à Baie-Mahault.

  • Eddy M. Golabkan et Paul Labéca
  • Publié le
Ils ne décolèrent pas... Les surveillants pénitentiaires de Fond Sarail ne digèrent pas le retour de Henry Reagan, détenu qui s'était évadé de la prison en juillet dernier. Rattrapé au mois d'août, après un mois de cavale, le prisonnier Sainte-Lucien doit être prochainement jugé en Guadeloupe.

Le retour de l'évadé

Il est arrivé du centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly, en Guyane. Henry Reagan est désormais "persona non grata" à Baie-Mahault. Les syndicats de surveillants voient d'un très mauvais oeil la décision prise par la direction de l'établissement. Ils craignent que le détenu explique aux autres prisonniers comment faire pour s'évader de Fond Sarail. 

A (re) voir le reportage d'Eddy M. Golabkan et Paul Labéca : 
Colère des syndicats de surveillants pénitentiaires
Personnes interrogées : 
Eric Pétilaire, Secrétaire général CGTG Prison
Jean-Jacques Racamy, Secrétaire général UFAP

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play