#Generation2000 : Audrey Cabald, de la Guadeloupe à Dubaï

portraits
Audrey Cabald, Génération 2000
Le regard tourné vers l'avenir ©Rudy Rilcy
Ils font feu de tout bois ici ou à l'étranger, Mais en permanence, la fibre Guadeloupéenne s'exprime avec éclat. Partons à la rencontre d'Audrey Cabald. Elle est installée à Dubaï où elle dirige une entreprise connectée. Son portrait avec Rudy Rilcy

Lunettes posées sur le nez, regard rivé sur son ordinateur... Même en vacances au pays, Audrey Cabald travaille. La jeune femme est pourtant à des milliers de kilomètres de sa ville d'adoption, Dubaï, mais les responsabilités n'attendent pas. 

C'est après un séjour dans cet émirat des Émirats arabes unis, en 2017, que le coup de foudre opère. Là-bas, elle est séduite par une culturelle riche et diverse, le climat, les paysages... Tombée amoureuse de la ville, Audrey n'a plus qu'un objectif en tête, y poser ses valises. 

Après avoir suivi le lycée à Basse-Terre, la Deshaisienne s'envole pour l'Hexagone pour y faire ses études. Elle vit aux Etats-Unis et à Londres. Dubaï sonne comme une évidence pour la jeune femme. Son objectif de vie. 

Aujourd'hui, Audrey Cabald est à la direction d'une holding spécialisée dans le e-commerce. A cause du décalage horaire, ses journées commencent tôt, pour garder le lien avec son entreprise. 

Mais être à la maison, entourée de sa famille, n'a pas de prix. La jeune femme ne rate pas une occasion de profiter des charmes de la Guadeloupe. 

Son attachement à son île ne se dément pas. Audrey, qui se voit comme une ambassadrice de la Guadeloupe à Dubaï, caresse l'idée de créer un véritable lien économique et touristique entre les deux territoires, et à terme, tout le Moyen-Orient. 

A (re) voir son portrait réalisé par Alex Robin et Rudy Rilcy :