Ary Chalus défend Baie-Mahault dans la bataille pour la présidence de Cap Excellence

élections les abymes
Ary Chalus, président du Conseil régional
©Conseil Régional
Ary Chalus dénonce le non-respect d’une position adoptée pour la présidence de la communauté d’agglomération Cap Excellence. Le président de Région, mais aussi conseiller municipal de la majorité à Baie-Mahault, ne comprend pas l’annonce de la candidature d’Eric Jalton.
 
Une sorte de colère froide à l’occasion de l’entretien « La Grande Interview » accordé par le président de la région à Claude Danican sur les ondes de la 1ere radio ce vendredi matin 10 juillet. Ary Chalus n’a certes pas un mot plus haut que l’autre, mais il ne comprend pas qu’Eric Jalton ait annoncé sa candidature à la tête de Cap Excellence, la communauté d’agglomération qui comprend les villes des Abymes, Pointe-à-Pitre et Baie-Mahault. Si on lit à travers les lignes si l’actuel président de Cap Excellence a tout à fait le droit de se présenter à sa succession, il y aurait un non-respect de la parole. Pour Ary Chalus, le maire des Abymes aurait plusieurs fois déclaré en public, que la ville de Baie-Mahault pourrait prendre la présidence de cette EPCI véritable moteur économique de l’archipel.

 

La présidence de Cap Excellence


 

L'opposition Baie-Mahaultienne accusée


Ary Chalus y va même à accuser l’opposition municipale de Baie-Mahault d’avoir « vendu » la ville, pour « une vice-présidence ». L’ancien maire de Baie-Mahault vise sans doute Sylvie Anno-Chamougon, conseillère municipale d’opposition. Ses trois sièges pourraient accorder à Eric Jalton une large majorité. La majorité de la ville des Abymes qui dispose tout de même de 21 sièges sur 48.

Les élections de la présidence de Cap Excellence et des vice-présidences sont prévues ce samedi 11 juillet 2020. Le camp d’Ary Chalus a prévu de se réunir ce vendredi soir pour adopter une stratégie.


Le podcast de La Grande Interview (émission présentée par Claude Danican) 


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live