VIDEO. Le béton servant de lest aux lave-linges, transformé en récifs et en mouillages en Guadeloupe

développement durable les abymes
©Guadeloupe La 1ère
Kazarecycle transforme les lests de lave-linges en éco-mouillages et nurseries à poissons. Les premiers tests de 2015 se sont révélés concluants. De quoi soulager les fonds marins des agressions des plaisanciers et permettre le retour de la faune sous-marine, tout en recyclant des déchets.
©Guadeloupe La 1ère


L’idée


Tout a commencé au Raizet, quartier citadin de la ville des Abymes, au centre de l’archipel guadeloupéen, où siège Kazarecycle.
Les membres de cette association, spécialisée dans l’économie circulaire, ont cherché à donner une seconde vie aux dizaines de machines à laver le linge qui s’y entassaient avec, à l’intérieur, des blocs de béton, notamment. Et l’idée est venue du président, éco-citoyen engagé, mais aussi plongeur et amoureux de la mer.
Franck PHAZIAN sait à quel point les chaînes et les ancres des bateaux de plaisance raclent les fonds marins et arrachent les coraux, entrainant leur raréfaction. Il décide alors de transformer les lests des lave-linge en corps morts. Immergés, ces récifs artificiels sont aptes à retenir les bateaux. Ils servent aussi de nurserie aux poissons, là où il n’y avait plus de vie.
 

La concrétisation


Les premiers tests ont été effectués en octobre 2015, dans le lagon de Saint-François, commune de la pointe Est de la Grande-Terre. Le premier bloc de béton amalgamé, d’environ 4 tonnes, a été posé sur le sable blanc, par 4 mètres de profondeur.
Pour le constituer, il a fallu démanteler une cinquantaine de machines.
Les mois et les années passant, les instigateurs du projet n’ont pu que constater le succès de l’expérience.
Certes dès le départ, le récif artificiel a joué son rôle de mouillage… mais aussi, comme espéré, une multitude de plantes aquatiques, d’espèces de poissons et de crustacés y a élu domicile : poissons papillons, poissons soleil, vivaneaux, murènes, langoustes, oursins, etc.
 « Une goutte d’eau dans l’océan », comme le dit lui-même Franck PHAZIAN, mais aussi un geste simple, pour permettre la cohabitation entre l’Homme et l’écosystème marin.

Depuis d’autres blocs, de tailles et d’origines diverses, ont été installés, dans le lagon.
La suite pourrait se traduire par l’étendue de tels dispositifs à toutes les zones de mouillage de l’archipel, voire du monde…
 

La consécration


Franck PHAZIAN s’est vu décerner un prix, au nom de l’innovation sociale de son projet Kazarecycle, par la fondation « La France s’engage », présidée par François HOLLANDE.
C’était le 21 février 2019, à Paris.
En plus du label « La France s’engage » l’association a reçu une dotation de 100 000 euros et un accompagnement pour trois ans.
De quoi consolider le concept et créer une nouvelle filière d’économie bleue.
Contact :

Franck PHAZIAN, Président des Associations KAZABROK et KAZARECYCLE
Adresse : 47, rue des amandiers - Le Raizet - 97139 Les Abymes
Tél. + 590 590 48 38 20
kazabrok@gmail.com
Facebook : Kazabrok Kazarecycle
Les Outre-mer en continu
Accéder au live