Amorce de solution pour le dossier de la plage de la Datcha au Gosier

le gosier
Datcha 1
©R. Malety

Suite à la demande du maire Cédric Cornet, et aux actions coup de poing de certains usagers, un nouveau bornage de la zone va être réalisé. Un éclaircissement qui permettra de différencier, propriété privée où sont installés les bars et domaine public maritime.

Après la grisaille, peut-être le beau temps au-dessus de la plage de la Datcha. Cette bande de sable est au cœur d’un conflit qui oppose baigneurs et patrons de bars. Ces derniers étant accusés de grignoter trop d’espace.

Afin de démêler, le vrai du faux, le sous-préfet de Pointe-à-Pitre, Bruno André, va demander un bornage de la zone.

Bruno André, sous-préfet de Pointe-à-Pitre

Bruno André, sous-préfet de Pointe-à-Pitre

Pour l’heure, sans bornage, impossible de savoir où commence, et où s’arrête cette propriété privée où sont installés ces établissements.

Impossible donc, de savoir si ces gérants sont dans leur droit ou non.

Cédric Cornet, maire du Gosier

Cédric Cornet, maire du Gosier

Dans tous les cas, ces bars installés sur parcelle privée, vont devoir respecter un passage de 3 mètres pour les piétons ...

datcha 3
©R. Malety

Un dossier brûlant qui aurait pu être évité. Selon l’édile du Gosier, il s’agit du premier bornage de la plage de la Datcha, depuis 1961.

Une situation qui met également en lumière un défi : permettre à tous, de profiter du littoral, qu’il s’agisse d’usager ou de professionnel du tourisme.