Le PAPI des Grands Fonds, une arme concertée contre les inondations des communes du Sud Grande Terre

catastrophes naturelles la grande-terre
©Rudy Rilcy et Christian Danquin – Guadeloupe La 1ère
Dans ce secteur de la Grande-Terre où l'on passe d'une commune à l'autre, en traversant une rue, les habitants des sections Cocoyer, Besson, Fromager ont l'habitude de subir la violence des eaux qui descendent des Grands Fonds. Une habitude à laquelle on ne s'habitue pas quand il faut subir les affres des inondations. Et aujourd'hui, tous espèrent le succès du PAPI des Grands Fonds

C'est d'abord pour répondre à ce problème chronique et récurrent que les élus concernés de Grande Terre se sont engagés au sein du Programme d'Actions de Prévention des Inondations (PAPI). C'est en effet la seule manière de mettre en place une dynamique commune de gestion des risques d'inondation afin d'en réduire les conséquences dommageables sur les territoires, les habitations, les biens et les activités de tous ces secteurs.

lendemain d'inondation à Besson-Fromager
. ©Ch. Danquin

Pour autant, chacun le sait, ce sont les différentes modifications de la topologie des terrains qui sont à l’origine, entre autres, de ces inondations.
Comme à Besson-Fromager, nombreux sont ceux qui font avec les moyens du bord pour prévenir tout risque. Mais loin d'être des solutions globales au problème, ces comblements ici, rehaussements là, amplifient bien souvent des risques qui sont déjà naturellement dangereux.

situation des maisons à Besson-Fromager
. ©Ch. Danquin

La décision des Abymes, de Pointe-à-Pitre, de Morne-à-l’Eau, du Moule, du Gosier et de Sainte-Anne de travailler de concert avec aussi les trois communautés d’agglomération et plusieurs autres instances pour mettre en place ce Papi est un pas essentiel pour éviter que les solutions des uns soient les problèmes des autres.

Nettoyage des habitations à Besson-Fromager
Nettoyage des habitations à Besson-Fromager ©Ch. Danquin

Il reste cependant une action importante à mener : celle de la communication avec les populations de toutes ces communes, et particulièrement celles les plus concernées par ces risques. Souvent improvisé lors des catastrophes, ce dialogue doit faire partie des moyens que l'on se donne pour réussir le pari du PAPI. Il pourrait inciter éviter de laisser les riverains seuls pour prendre la décision de protéger leurs habitations en augmentant les risques d'inondation.

Cela peut en effet être une clé non négligeable du problème d'inondation en aval des Grands Fonds. 

Les eaux des Grands Fonds traversent les Abymes et le Gosier
Les eaux des Grands Fonds traversent les Abymes et le Gosier ©Ch. Danquin