Nouveaux remous au sein du conseil municipal de Morne-à-L'Eau

morne-à-l'eau
La commune de Morne-à-l’Eau décidément sous le feu de l’actualité.
Après l’élection de Philipson Francfort à la tête de la collectivité suite au décès du maire en fonction Jean-Claude Lombion, la mise à l’écart d’un fonctionnaire de la commune accusé de détournements présumés de fonds c’est au niveau politique que les choses bougent.
Selon nos informations le leader de l’opposition souhaite qu’il y ait de nouvelles élections partielles. Pour cela il faut la démission de 11 conseillers, 1 tiers du conseil municipal, afin de provoquer ce retour devant les électeurs. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live