guadeloupe
info locale

L'immunité parlementaire de Max Mathiasin pourrait-être levée

justice pointe-à-pitre
Max Mathiasin Assemblée
©La 1ère
Les détournements de fonds à la caisse des écoles de Pointe-à-Pître reviennent sur le devant de la scène. Le juge d'instruction en charge du dossier vient de demander la levée de l'immunité parlementaire de Max Mathiasin, le député de la 3ème circonscription 
 
La demande de levée de l’immunité parlementaire de Max Mathiasin émane du pôle d’instruction du Tribunal de Grande Instance de Pointe-à-Pitre. Ce dernier instruit le dossier des détournements présumés de fonds publics à la Caisse des Ecoles de Pointe-à-Pitre
Un dossier pour lequel deux personnes ont déjà été mises en examen le 24 septembre dernier. Il s’agit de l’ancien régisseur et de son adjointe. Selon les premiers éléments de l’enquête, le montant des sommes détournées depuis 2014 dépasserait les 650 000 euros.
Or Max Mathiasin a occupé le poste de directeur de cet établissement de 2003 à juin 2016.

La demande suit un chemin particulier.


Il y a d’abord le procureur de la République de Pointe-à-Pitre, puis la procureure générale auprès de la Cour d’Appel de Basse-Terre, puis la Chancellerie qui elle-même transmet au président de l’Assemblée Nationale. D’après nos informations, le dossier serait toujours place Vendôme au ministère de la Justice. Pour autant, l’information a déjà largement fuité au niveau du Palais Bourbon, où elle est considérée comme, je cite, « particulièrement embarrassante».
Et que va-t-il se passer une fois que la demande arrivera sur le bureau de Richard Ferrand ?  
Et bien, la demande sera examinée, à huis clos, par un bureau composé de 22 députés, qui vont bien évidement entendre parlementaire concerné. Rappelons que la levée de l’immunité, si elle est validée, ne présume pas de la culpabilité de ce dernier.

La réaction de Max Mathiasin


Joint par téléphone ce matin, le député de la 3ème circonscription s’est déclaré très surpris, indiquant ignoré tout de la procédure en cours et concluant, qu’il était « la victime d’un complot ».  
©guadeloupe

Réaction de Max Mathiasin

Publicité