Eaux usées sur le littoral de Saint-François : la municipalité compte intervenir

consommation saint-françois
Eaux usées sortant d'une canalisation béante sur la nature, à Saint-François
Alors qu'une canalisation déverse ses eaux usées sur le littoral de Saint-François, la municipalité compte prendre le problème à bras le corps, en se substituant au SIAEAG, dont c'est la mission. Le fait est que le Syndicat intercommunal en charge de l'assainissement est plongé dans la tourmente.

Des eaux usées dans la nature

Souvenez-vous : dimanche dernier, nous vous relayions le témoignage d'usagers de la plage de "La Coulée", à Saint-François, au sujet d'une canalisation qui déverse, depuis plusieurs jours, des eaux usées, jusque sur la plage. Une situation désastreuse, au regard des nuisances causées aux riverains et à l'environnement.Le nouveau maire de la ville a été informé du problème, qui n'est, en fait, pas nouveau, selon lui :

Le problème ne date pas d'aujourd'hui. Depuis longtemps, l'équipe municipale qui nous a précédés aurait dû intervenir.

Bernard Pancrel, maire de Saint-François

 

L'assainissement, une compétence du SIAEAG

Le fait est que la gestion de l'assainissement est une compétence du Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe (SIAEAG) et non de la municipalité.
Ainsi, en principe, face à ce type de situation, la marie doit informer la communauté d'agglomération la "Riviéra du Levant" (la CARL), en tant qu'intermédiaire, ou directement le SIAEAG, pour qu'il exerce sa mission.
Seulement voilà : le SIAEAG est en passe d'être dissout.

D'où la solution, proposée par le maire, d'intervenir, en urgence, malgré tout.
Bernard Pancrel qui, d'ailleurs, participe, ce mardi 28 juillet 2020, à la réunion initiée par la région Guadeloupe, au sujet du SIAEAG, à Baie-Mahault.
Rencontre où il a évoqué ce problème d'assainissement qui touche sa commune, notamment.
 

Une "solution palliative"

Une équipe de la police municipale a été dépêchée sur place, afin de faire un rapport. C'est sur la base de ce document que le service technique de la commune engagera une solution palliative, avec le concours d'un prestataire.
La facture pourra toujours être transmise, à postériori, au futur organisme gestionnaire de l'eau et de l'assainissement de la Guadeloupe...
Objectif : apaiser la population et réduire les désagréments causés, par la fuite.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live