Grosse opération de contrôles routiers dans l’agglomération pointoise

sécurité
Contrôle police/gendarmerie 1
©O. Lancien
Elle s'est déroulée en fin de journée ce jeudi, avec la rocade pour cadre symbolique. D’un côté la gendarmerie nationale dans le sens Basse-Terre Pointe-à-Pitre, et de l’autre sens : la police nationale. Un déploiement de force plutôt bien perçu par les automobilistes contrôlés.
L’objectif du Préfet de Région Philippe Gustin  était en premier lieu de garantir la présence des forces de l’ordre afin de faire comprendre qu’il ne faut pas circuler à tort et à travers et se confiner.  Pour le Préfet, il s'agissait de frapper un grand coup pour faire comprendre aux Guadeloupéens que le confinement est pour le moment le seul moyen de freiner la circulation du Covid 19.

Philippe Gustin Préfet de Région

PHILIPPE GUSTIN PREFET DE GUADELOUPE

opération police/gendarmerie
©O. Lancien

L'opération s'est déroulée sur la rocade de liaison entre la Basse-Terre et la Grande Terre, le fruit d'une coordination, gendarmerie d’un côté et police nationale de l’autre. 
Côté Baie-Mahault en zone gendarmerie nationale il y a eu un gros déploiement. Quotidiennement dans l’archipel ce sont 500 militaires qui sont mobilisés. Des gendarmes qui eux aussi doivent penser à se protéger.
Le Général Thierry Renard, commandant de la gendarmerie nationale en Guadeloupe.

Le Général Thierry Renard


Ils ont reçu le soutien de la police municipale et de Routes de Guadeloupe. L’établissement public a mis en place un rabattement.
Frantz Quenol, le chef de centre Baie-Mahault de Route de Guadeloupe.

Frantz Quenol

Ces dernières heures, le confinement semble ne plus être respecté.
Ce matin dans plusieurs artères de la ville de Baie-Mahault, la circulation était dense. Pour le préfet c’est une réaction au long couvre feu total du week-end qui arrive.
Philippe Gustin a une tout autre analyse : ce n’est pas à proprement parler un relâchement.
Philippe Gustin Préfet de Guadeloupe

Philippe Gustin Préfet de Guadeloupe

opération police/gendarmerie 3
©O. Lancien