Incendie meurtrier à Saint-François : un hommage aux victimes dans le Gard

faits divers
incendie meurtrier
C’est un triste anniversaire qui est célébré ce dimanche… Il y a 3 ans une famille de 6 personnes venus en vacances en Guadeloupe avaient péri dans un incendie a Saint-François. Ce dimanche, un rassemblement est prévu, dans leur ville d’origine dans le Gard, dans le cimetière où ils reposent.

Un an après le drame... Une marche blanche est organisée dans les rues de la ville de Calvisson dans le Gard dont ils étaient originaires. L'an dernier, un dépôt de gerbes a lieu au cimetière. Demain, c'est aussi là que les proches de Martine Cancel se réuniront pour marquer ce triste anniversaire. Martine, la mère, la belle-mère et la grand-mère endeuillée.

Il y a trois ans, l'incendie lui a tout enlevé. Ses filles Alexandra et Vanessa, leurs maris Georges et Alain, leurs enfants Thomas et Hugo venus en Guadeloupe passer quinze jours de vacances et qu'elle ne reverra jamais vivants.

Une enquête toujours en cours

Dans la nuit du 30 au 31 octobre, un incendie ravage le logement de vacances qu'ils occupaient résidence du Golfe, dans les hauts de Saint-François. Des grilles partout aux fenêtres sauf à l'étage mais impossible de sortir, les flammes lèchent la bâtisse à ce niveau. Leurs corps seront retrouvés dans la salle de bain par les sapeurs pompiers, morts asphyxièes.

Quelques jours après, ils sont une dizaine de proches à faire le déplacement pour les formalités et prendre la mesure du drame.  Une semaine après, le procureur de la République de Pointe-à-Pitre d'alors, s'exprime sur l'origine de l'incendie. Le feu est consécutif à l'intervention d'un tiers. C'est donc une enquête pour homicide involontaire qui est menée. Une enquête toujours en cours et dont Martine Cancel dit ne pas voir de nouvelles.

A (re) voir le reportage de Laurence Baptiste-Salomon

VOIR AUSSI : Nîmes : le "deuil impossible" d'une famille décimée, trois ans après le drame