Ingénieur, une vocation qui s'écrit aussi au féminin

éducation
Lycéenne à Chevalier saint georges
©O. Duflo

Le métier d'ingénieur ne s'exprime que très peu au féminin. 12 % seulement des jeunes filles engagées sur la voie scientifique se tournent vers cette spécialité. Un secteur pourtant pourvoyeur d'emploi et qui offre en plus de belles opportunités de carrière. 

Des exemples, elles n'en ont pas manqué ce matin. Le lycée Chevalier Saint Georges avait en effet tout prévu pour stimuler dans l'esprit des lycéennes, le désir de poursuivre des études en ingéniérie. C'est qu'en la matiière, il n'y a souvent que des barrières psychologiques.

Chantal Cusset-Gaydu proviseur du Lycée Chevalier Saint Georges

Et parmis les lycéennes présentes, beaucoup ont été particulièrement sensibles à l'exemple de Cindy Jacques-Richol. passionnée de couture au début, elle décide un jour de se lancer dans des études d'ingéniérie. Et contre vents et marées, elle mène à bien son projet.

Cindy Jacques-Richol, ingénieur énergétique

Pourtant, si elles n'ont pas toutes l'ingéniérie en perspective, elles ne sont pas moins déterminées quant à leur avenir. Maeva Bévis sait déjà ce qu'elle fera plus tard. Elle sera web designer

Maeva Bevis, lycéenne

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live