guadeloupe
info locale

Des jambons de Noël fumés à la canne à sucre

traditions
Jambon de Noël
©D. Quérin
Les cochons de Guadeloupe le savent bien : Noël arrive. Certains en ont déjà fait les frais et d'autres payent un lourd tribu aux traditions culinaires qui s'y rattachent. Peut-être une consolation pour eux, les méthodes de cuisson sont de plus en plus recherchées, notamment pour le jambon
Si vous tapez sur le site "Bake's" vous apprendrez du Jambon de Noël de nos régions que  :

Le jambon est une partie située en haut de la cuisse de la patte arrière du porc que l’on peut préparer crue (salage, séchage, fumage) et/ou cuite (rôtie, grillée, braisée, bouillie). Sa consommation remonte à plusieurs siècles. Autrefois associé à la semaine Sainte, précédant Pâques, (durant lesquelles on ne mange pas de viande), et aux grandes occasions à l’époque de l’empire romain, le jambon était fortement apprécié pour ses multiples goûts.
Origine de la tradition du jambon de Noël ?
Les premiers jambons de Noël ont été importés  par les Américains de l’état de Virginie à l’est des Etats-Unis jusque dans les îles anglo-saxonnes et françaises des Caraïbes au début du XVIIII siècle.Jusqu’aux années 70, ils étaient conditionnés dans des chaussettes, et durant les expéditions stockés dans des caisses en bois. Il était livré fumé et largement salé pour des raisons de conservation (et non gustatives comme on pourrait le penser).  C’était un jambon préparé spécialement pour Noël. Il était enveloppé dans un sachet qu’on appelait « ti sak a janbon ».

Jambon de Noël 2
©D. Quérin
ça c'est pour l'histoire. Depuis, le jambon est vraiment devenu une institution pour les fêtes de fin d'années et certains ont eu l'idée de l'agrémenter pour lui donner une touche particulière, sans lui ôter son caractère traditionnel. Fabrice Calabre a su faire sa place sur le marché. Sa petite usine tourne désormais à plein régime pour préparer le jambon de Noël et il assaisonne jusqu'à 5000 jambons par an. Son grand secret de fabrication : son jambon est fumé à la canne à sucre.
©guadeloupe
Publicité