publicité

« jou la sa sé tan nou », nou, nonm é fanm...

La journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes est l'occasion de nombreuses manifestations dans toute la Guadeloupe. C’était le cas ce matin au foyer culturel de Wonche à Baie-Mahault. La CAF y organisait sa 8ème édition de « jou la sa sé tan nou ».

© S. Vingadassalom
© S. Vingadassalom
  • S. Vingadassalom et L. Gaydu
  • Publié le
La journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes se tiendra officiellement dimanche prochain en Guadeloupe, mais, tout au long de la semaine, elle aura été l'occasion de s'interroger sur toutes les problématiques qu'elle suppose.
A Wonche Baie Mahault, par exemple, à l'initiative de la CAF, qui désormais ouvre sa journée aux hommes et même aux enfants  puisque ce matin, on s'est posé la question suivante : Quel est l'impact des violences intra-conjugales sur les enfants ? Une réflexion menée autour de débats et d'espaces de parole avec un sous-titre fort évocateur : " Lè manman é papa an chiraj, timoun ka soufè"
VIOLENCES DANS LES FAMILLES
Il s'agissait aussi pour la CAF, par le biais de cette journée, de permettre à des parents, des femmes, des hommes, victimes de violences ou non, de mieux connaître les dispositifs existants et surtout, pour certains, de sortir de leur quotidien grâce à des ateliers de valorisation et d'estime de soi. Important pour que la personne, aux prises avec un ordinaire marqué par la violence, retrouve son identité propre de sujet de sa vie et non d'objet de maltraitances. 
© S. Vingadassalom
© S. Vingadassalom

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play