Journée mondiale du don du sang : des stocks encore insuffisants

sang
Don du sang 2
©P. Romain
Ils sont en nombre insuffisant en Guadeloupe. Et ce n’est pas sans conséquence sur le stock de sang. Il s’agit des donneurs, dont c’est la journée mondiale aujourd’hui. Elle a pour objectif de les mettre à l’honneur et de sensibiliser les populations aux enjeux des dons de sang.

C’est aujourd’hui la journée mondiale des donneurs de sang. Et chaque année, l'Etablissement français du sang a besoin de 15 000 concentrés de globules rouges pour sauver des vies. Tous les jours des transfusions sont réalisées sauf que la Covid a mis un frein à la collecte des dons. 

Et à l'occasion de cette journée mondiale, l’Etablissement français du Sang Guadeloupe-Guyane, a décidé de consacrer toute la semaine aux volontaires car ils ne sont pas en nombre suffisant dans le département. Ce qui n’est pas sans conséquences sur le stock de poches. Pourtant, leur mobilisation est cruciale, surtout en Guadeloupe où les accidents et les faits divers sont nombreux. De plus que le sang a une durée de vie limitée et que les besoins sont constants.

Anthony Apolline, chargé de la communication de l'EFS

Anthony Apolline, chargé de la communication pour l’EFS

Il s’agit maintenant pour l’EFS d’améliorer la communication, pour toucher plus de monde.

Anthony Apolline, chargé de la communication de l'EFS

Anthony Apolline, chargé de la communication de l’EFS

Les conditions pour donner son sang sont simples. Il suffit d'être âgé entre 18 et 70 ans et de peser plus de 50 kilos. A noter tout de même que passé la soixantaine, le premier don est soumis à l'expertise des médecins de l'EFS.