Journée mondiale sans tabac : Durant le confinement, la consommation de tabac a augmenté

coronavirus
Journée mondiale sans tabac
©Karin Martinez
Ce dimanche 31 mai est la Journée mondiale sans tabac. Sa consommation a augmenté avec le confinement. Mais tabac et Covid-19 ne font pas bon ménage. 
C’est aujourd’hui la journée mondiale sans tabac. Et à cette occasion, la Ligue contre le cancer est particulièrement en alerte. Le confinement a aggravé l’addiction chez certains fumeurs. D’autant qu’il ne fait pas bon ménage avec le Covid-19. 
 

Le confinement, véritable piège pour de nombreux fumeurs

Plus d'un quart des fumeurs ont augmenté leur consommation de tabac. Certains même s'y sont remis durant le confinement, selon une enquête de Santé publique France, y compris en Guadeloupe, même si le département est moins affecté par le tabagisme que l'Hexagone.
Cette hausse correspond à 5 cigarettes par jour. Les restrictions auront été pour eux de véritables pièges. L'ennui et le manque d'activité ont entraîné de l'anxiété et de la dépression. Et au bout, comme exutoire, la cigarette...
Inquiète du phénomène, la consommation étant en recul depuis 5 ans, la Ligue contre le cancer invite à ne pas relâcher les efforts, à l'occasion de cette Journée de sensibilisation. Car le tabac reste la première cause de mortalité par cancer. Il est responsable de 46 000 décès par an. Et, selon une récente étude canadienne, fumer rendrait vulnérable au coronavirus.
Outre le cancer, le tabac provoque aussi des problèmes respiratoires, d'asthme et des maladies cardiaques. 

Le nombre de fumeurs quotidiens est estimé à 40 000 en Guadeloupe. Le tabagisme parmi les 18-75 ans avoisine les 12%, avec une prévalence chez les hommes, contre 32% dans l’Hexagone.