Journée nationale de l'arbitrage : l'occasion de susciter des vocations

football
Journée nationale de l'arbitrage organisée par la Solidarité Scolaire à Baie-Mahault
Journée nationale de l'arbitrage organisée par la Solidarité Scolaire à Baie-Mahault, samedi 29 octobre 2022. ©Rémi Defrance
Sur le terrain, ils sont les garants des règles. Sifflet autour du cou et cartons à la poche, ce sont eux qui prennent les décisions et qui doivent les assumer. Les arbitres étaient à l'honneur, samedi 29 octobre 2022, à l'occasion de la journée nationale de l'arbitrage.

Si la carrière de footballeur a toujours attiré de nombreux jeunes guadeloupéens, en revanche, celle d'arbitre n'a pas autant de succès. Pourtant, sans arbitres, pas de match.

C'est donc dans le but de susciter des vocations que la Solidarité Scolaire à Baie-Mahault a organisé dans le cadre de la journée nationale de l'arbitrage, une formation destinée à la nouvelle génération. 

La Guadeloupe manque cruellement d'arbitres. Si on ne fait pas le nécessaire actuellement, on sera dans très peu de temps en pénurie.

Xavier Tian, arbitre de football et responsable de formation à la Solidarité Scolaire à Baie-Mahault

Pour se sentir dans la peau d'un vrai arbitre, les adolescents ont enfilé le maillot noir et ont appris à sifflet au bon moment. Une mise en situation sur le terrain qui a plu à Daïna 15 ans, même si, elle ne se considère pas comme une fan de football. 

Daïna Plantier, apprentie arbitre lors de la journée nationale de l'arbitrage organisée par la Solidarité Scolaire à Baie-Mahault, samedi 29 octobre 2022. ©Rémi Defrance

La solidarité scolaire a créé il y a trois saisons, une section arbitrage pour former la relève.

Xavier Tian arbitre, responsable formation à la Solidarité Scolaire à Baie-Mahault, lors de la journée nationale de l'arbitrage, samedi 29 octobre 2022. ©Rémi Defrance

Plusieurs jeunes ont pu profiter de cette formation et essaie de poursuivre leurs objectifs, dans le but d'atteindre le niveau fédération et Concacaf. Pour Yanel, l'arbitrage c'est avant tout une passion. 

Yanel Zadigue arbitre et superviseur lors de la journée de l'arbitrage à la Solidarité Scolaire à Baie-Mahault, le samedi 29 octobre 2022 ©Rémi Defrance