Une journée pour ne pas les oublier

alzheimer
Les gens d'Antan
Ce 21 septembre est la Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer. Associations et fondations demandent aux parlementaires de travailler au développement d'autres lieux d'accueil des malades que les EHPAD et de mieux soutenir les aidants
La réalité en chiffre s'affiche chaque année plus dramatique : Près de 800 000 personnes sont actuellement touchées par la maladie d'Alzheimer(1) en France. Malgré les progrès accomplis, plus de la moitié de ces malades ne sont toujours pas diagnostiqués et 2/3 ne sont pas traités.
En Guadeloupe, nous ne disposons pas d’études épidémiologiques de terrain permettant une réelle connaissance des taux de prévalence et d’incidence concernant ces pathologies. Selon des données obtenues après projections statistiques de l’étude PAQUID (2), on peut estimer en Guadeloupe 4 541 cas de démences, dont 3 542 Alzheimer. Il y aurait 1041 démences dont 750 Alzheimer chez les 60-75 ans et 3 500 démences dont 2 792 Alzheimer chez les 75 ans et plus.
Or, l'accroissement de la durée de vie fait que le nombre de patients atteints par cette affection aura doublé en 2020 et chaque famille sera touchée.
Des données statistiques qui sont suffisamment alarmantes pour mobiliser toutes les énergies et faire de la prise en charge des malades une priorité de santé publique.
©guadeloupe
La journée mondiale de lutte contre la maladie d'Alzheimer

Un plan d'action plus que nécessaire

Les plans présentés par les différents gouvernements au fil des années ont permis d'améliorer les choses mais il reste encore beaucoup à faire. Les progrès accomplis par les chercheurs d'une part sont encourageants et les efforts effectués pour améliorer la prise en charge des malades d'autre part méritent d'être soulignés

Des unités Alzheimer pour agir

Le malade d’Alzheimer en Guadeloupe et plus précisément la maladie évolue d’un stade léger à un stade grave. Le choix de l’entité d’accueil sera donc conditionné par le degré de la maladie. Des établissements Alzheimer ont été créés dans de nombreuses et permettent une meilleure prise en charge des malades et un soutien aux familles. Mais un peu partout, et singulièrement en Guadeloupe, la revendication des associations est des parents de malades est que des structures plus adaptées que les EHPAD, où ils sont généralement accueillis, soient créés pour réponde aux besoins spécifiques de ces malades.

François LEMESTRE, président de l’association « France Alzheimer » en Guadeloupe

A l'occasion de la Journée mondiale de l'Alzheimer du 21/09/2018, la Société de Gériatrie et de Gérontologie de la Guadeloupe (SGGG), France Alzheimer Guadeloupe et leurs partenaires organisent une matinée d'information intitulée "Mieux vivre la maladie d'Alzheimer". Cette dernière se tiendra à la Médiathèque municipale Ernest J. Pépin comportera :




 (1) La maladie d’Alzheimer est une pathologie touchant les neurones. Elle entraîne peu à peu des déficiences se traduisant le plus souvent par un défaut de la mémoire. Elle survient à partir d’un certain âge (65 ans et plus). Au fur et à mesure que la maladie se développe, le malade perd de plus en plus son autonomie. Ainsi, il est indispensable de le prendre en charge. Pour ce faire, des unités Alzheimer en Guadeloupe, des accueils de jour et divers centres professionnels peuvent diagnostiquer la maladie et par la suite s’occuper du malade mais également accompagner les aidants.

(2) PAQUID : Personnes Âgées QUID (Extrait de l'étude de Dr Leila RINALDO, Gériatre CHU PAP/Abymes, 2016) :
PAQUID est une étude épidémiologique dont l'objectif général est d'étudier le vieillissement cérébral et fonctionnel après 65 ans, d'en distinguer les modalités normales et pathologiques, et d'identifier les sujets à haut risque de détérioration physique ou intellectuelle chez lesquels une action préventive serait possible.
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la démence (on dit actuellement Trouble Neuro Cognitif modéré ou sévère) est un syndrome, généralement chronique ou évolutif, dans lequel on observe une altération des fonction cognitive (capacité d’effectuer des opérations de pensée), plus importante que celle que l’on pourrait attendre du vieillissement normal. Elle affecte la mémoire, le raisonnement, l’orientation, la compréhension, le calcul, la capacité d’apprentissage, le langage et le jugement. La conscience n’est pas touchée. Une détérioration du contrôle émotionnel, du comportement social ou de la motivation accompagne souvent, et parfois précède, les troubles des fonctions cognitives. La maladie d'Alzheimer est la plus fréquente des démences. Cette maladie est fréquente chez les personnes âgées mais elle touche également les personnes jeunes.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live