L'aéroport de Paris-Orly devrait rester fermé jusqu'à l'automne

transports
Aéroport de Paris-Orly Ouest
Aéroport de Paris-Orly Ouest ©Office de tourisme et des congrès de Paris
L'aéroport de Roissy-CDG devrait opérer la totalité des vols commerciaux cet été, au départ et à l'arrivée de la capitale. La faiblesse du trafic et de la lenteur de la reprise attendue, la réouverture au trafic commercial de l'aéroport d'Orly n'est pas jugée nécessaire avant plusieurs mois. 
Depuis le 31 mars 2020, l'aéroport d'Orly est quasiment à l'arrêt.

La mise en place des restrictions de frontières afin d'enrayer la propagation du coronavirus a contraint le deuxième aéroport parisien ( 80 000 voyageurs quotidiens et 25 000 salariés) à cesser tout trafic commercial.

Selon une information du quotidien les Échos (dimanche 4 mai 2020), l'aéroport de Paris-Orly devrait rester fermé jusqu'à l'automne, face à la faible reprise attendue du trafic des compagnies aériennes après la sortie progressive du confinement.

L'aéroport de Roissy Charles de Gaulle, actuellement réduit à trois terminaux (2E, 2F et 2A), devrait suffire à absorber la totalité des vols commerciaux de l'été, au départ et à l'arrivée de la capitale.

«Les compagnies d'Orly qui le souhaitent pourront néanmoins reprendre leurs vols depuis l'aéroport de Roissy-CDG», abonde le quotidien.

200 millions de passagers transitent en moyenne tous les ans à Roissy et Orly. «On peut diviser ce chiffre par quatre pour 2020», indiquait ainsi Alain Battisti président de la Fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam) soit une perspective revue à 60 millions.

Le mois dernier, le ministère chargé des Transports expliquait pour sa part ne pas envisager «un trafic d'un tel niveau qu'il nécessite de rouvrir Orly», après le 11 mai 2020.

D'autant que les frontières de l'Union européenne pourraient rester fermées durant l'été.
Dans le monde, le volume du trafic aérien s'est réduit de 80%.

Pour l'heure, la direction de l'aéroport Pôle Caraïbes en Guadeloupe et l'aéroport Aimé Césaire en Martinique ne souhaitent pas réagir dans l'attente de la confirmation de cette information.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live