L'ANSES attire l'attention des usagers sur le dosage des compléments alimentaires contenant du curcuma ou de sa substance active la curcumine

santé
curcuma et compléments alimentaires
. ©Temps
C’est l’alerte faite mercredi dernier par l’A.N.S.E.S. l’agence du médicament, sur les effets indésirables possibles signalés avec un risque pour la santé des individus. Ce condiment souvent utilisé comme une épice dans nos plats est une plante très connue pour ses propriétés anti oxydante et d’aide à la digestion, peut en cas de surdosages entrainer des conséquences néfastes sur l’organisme.

Cette mise en garde sur le dosage des compléments alimentaires contenant du curcuma est liée à l’observation en Italie et en France hexagonale d’une centaine de signalements dont plusieurs dizaines de cas d’hépatites,.

De quoi alerter, l’ANSES sur les risques potentiels d’effets indésirables pour certaines populations de cet éventuel surdosage.

20151111 Curcuma
©Reunion1ere


En plus de son utilisation comme épice pour ces propriétés digestives, anti oxydante et anti inflammatoire, le curcuma ou sa substance active la curcumine, sont aussi omniprésents dans les compléments alimentaires dont la consommation fait désormais l’objet d’une attention particulière.

Savana Laurent Diététicienne nutritionniste

Savana Laurent, diététicienne nutritionniste

Ainsi, l’Autorité européenne de sécurité des aliments recommande que la dose journalière admissible de curcumine soit fixée à 180 mg par jour, alors que celle apportée par les compléments alimentaires doit rester inférieure à 153 mg par jour pour un adulte de 60 kg.

Par ailleurs, face aux risques liés aux interactions de la curcumine avec certains médicaments prescrits tels que les anticoagulants, les anticancéreux et les immunosuppresseurs l’Agence déconseille, aux personnes souffrant de ces différentes pathologies. la consommation de compléments alimentaires contenant du curcuma sans avis médical.

 

 

L’Anses est l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.

Établissement public à caractère administratif, elle est sous la tutelle des ministères de la santé, de l’environnement, de l’agriculture, du travail et de la consommation.