L'Assemblée nationale vote contre l'extension du pass sanitaire pour les patients et les visiteurs dans les hôpitaux et les Ehpad

gouvernement
projet de loi sanitaire à l'Assemblée
©France Info
Le gouvernement prévoyait l'application du pass sanitaire en l'absence d'une urgence médicale. Contre l'avis du gouvernement, les députés ont voté ce jeudi contre le recours au pass sanitaire pour les patients non urgents ou les visiteurs dans les établissements de santé et maison de retraite

Surprise à l'Assemblée nationale. Les députés ont soutenu par 70 voix contre 67 des amendements de La France insoumise et des Républicains. Le projet de loi défendu par l'exécutif pour renforcer la lutte contre le Covid-19 proposait le pass sanitaire pour les seuls soins programmés ou les visiteurs, mais pas pour les soins urgents. Le débat devrait cependant revenir lors de la navette parlementaire. 

Le pass santaire dans les hôpitaux retoqué. 

L'Assemblée nationale a voté contre le déploiement du pass sanitaire dans les hôpitaux et les Ehpad et ce, contre l'avis du gouvernement. Le texte prévoyait notamment de demander le pass sanitaire aux patients et aux visiteurs de ces établissements de santé. Le projet de loi sanitaire prévoyait son application hors urgence médicale. 

Les oppositions remontées. 

Dans un hémicycle bien fourni, les oppositions ont soufflé le chaud et le froid. Les socialistes rejettent le pass et préfèrent une "vaccination obligatoire" des majeurs contre le Covid-19 "d'ici au 1er octobre". Les députés Les Républicains réclament de la "souplesse", avec des amendes réduites et une dérogation pour ceux qui ont reçu une première dose de vaccin. Les Communistes et Insoumis s'orientent vers un vote global contre le projet de loi, dénonçant des "atteintes" aux libertés individuelles.