L'association "Les amis de l'Inde" célèbre le 167e anniversaire de l’arrivée des Indiens en Guadeloupe

commémorations
Arbre peepal, ficus religiosa
Peepal, ficus religiosa, à Mananthavady, en Inde. ©Vinayaraj
L’association "les Amis de l’Inde" fêtait hier son 50ème anniversaire, sur le site de Duval à Petit-Canal. L’occasion de commémorer également l’arrivée du premier convoi d’immigrants indiens en 1854.

Les Amis de l’Inde ont procédé hier à une double commémoration : le cinquantième anniversaire de l’association et le 167e anniversaire de l’arrivée des Indiens en Guadeloupe. Pour marquer ces deux évènements, une manifestation était organisée sur le site de Duval à Petit-Canal.

La cérémonie a commencé par un rituel en honneur au dieu Ganesh, celui qui enlève tous les obstacles et qui permet que tout se passe bien. 

Puis le moment symbolique. Le site choisi était le lieu parfait pour l’un des temps forts : la plantation d’un arbre sacré : le peepal ou ficus religiosa, également appelé couramment "figuier".

C'est un arbre qui est ancien. Le plus ancien qu'on va trouver dans le monde indien. Il a été planté à l'époque du Bouddha, soit 600 ans avant Jésus Christ,

Elie Shitalou, membre de l'association "Les amis de l'Inde"

Le peepal est appelé à devenir un arbre imposant avec des racines aériennes. Pour la communauté indienne, planter un arbre est un acte de témoignage et de transmission pour les générations futures.

Pour Eliézer Sitcharn, le président de l’association "les Amis de l’Inde", ce moment était idéal pour souligner la parfaite intégration de la culture indienne à la culture guadeloupéenne.

Eliézer Sitcharn, président de l’association "les Amis de l’Inde"