L'autonomie de l'agriculteur guadeloupéen en question, à la journée d'échange "Bik Agr'innov"

agriculture
Démonstration de semis de plantes de service, lors de la 1ère édition du "Bik Agr'Innov" (février 2021).
Démonstration de semis de plantes de service, lors de la 1ère édition du "Bik Agr'Innov" (février 2021). ©Josiane Champion
Il y a une réelle nécessité, pour les exploitants agricoles de la Guadeloupe, de gagner en indépendance, vis-à-vis de l'extérieur. Ils sont, à ce jour, bien trop dépendants des importations, notamment d'intrants, pour fonctionner. Cela, alors que des solutions locales peuvent être développées. Celles existantes seront présentées, ce jeudi, lors du "Bik Agr'Innov".

La deuxième édition du "Bik Agr'Innov", organisé par le Réseau d’innovation et de transfert agricole (RITA), se tiendra demain, jeudi 17 mars 2022, au lycée agricole "Alexandre Buffon" de Convenance, à Baie-Mahault.
Le thème retenu cette année de cette journée de l'innovation agricole est pleinement d'actualité, en ces temps (notamment de guerre en Ukraine) où les coûts des intrants (engrais, aliments pour bétail, semences...) flambent et où des questions se posent, quant à la continuité des importations : "Vers l'autonomie de l'agriculteur".

Le but est donc de permettre aux exploitants d’être moins dépendants de l’extérieur. Cela est essentiel, aux yeux de Youri Uneau, responsable technique à l’Association des producteurs de fruits de Guadeloupe (ASSOFWI), une des organisations participantes :

Youri Uneau : "La quasi-totalité des aliments pour bétails est importée. Tous les intrants organiques homologués en bio, on a quasiment que de l'import et, en plus, les quantités importées sont souvent trop faibles pour fournir les producteurs".

Cette autonomie peut prendre plusieurs formes. Youri Uneau parle d'autonomie d'un point de vue technique qui passe par la formation, d'autonomie financière qui dépend de la performance du modèle économique et d'autonomie quant aux intrants soumise à l'organisation des filières.

Youri Uneau : "Le salon Bik Agr'Innov permet aux producteurs de voir les travaux menés par les acteurs du monde de la recherche et du développement, justement dans le cadre de recherche de solutions innovantes".

De multiples solutions seront présentées, tout au long de la journée, à travers quatre démonstrations, huit ateliers pratiques et onze mini-conférences.
Solène Guillot, co-animatrice du RITA, revient sur quelques temps forts du "Bik Agr'Innov 2022" :

Solène Guillot : "Ca va commencer par des démonstrations (...). Ensuite il y aura des mini-conférences. L'après-midi, on a les ateliers pratiques".

Le programme de cet évènement est accessible en cliquant ici
En voici un avant-goût, en images :

Le "Bik Agr'Innov" s'adresse aux agriculteurs ou futurs agriculteurs, aux conseillers techniques, aux apprenants, aux enseignants, aux techniciens, ingénieurs et chercheurs.

Le public sera accueilli de 8h00 à 17h30, ce jeudi.

L’accès sera soumis au passe sanitaire.